Home SANTÉ SÉNÉGAL : « Respectons les mesures barrières ! » Par Mary Teuw Niane

SÉNÉGAL : « Respectons les mesures barrières ! » Par Mary Teuw Niane

0
Mary Teuw Niane

Chères amies, chers amis, L’épidémie du corona virus covid19 poursuit son expansion. Lentement, elle s’étend et s’amplifie sur le Continent Africain. Dans le monde sur mille (1000) cas testés positifs, vingt trois (23) sont africains soit trois (3) de plus par rapport à la semaine dernière. Sur mille décès liés à la COVID19, onze (11) sont africains, soit un (1) de plus par rapport à la semaine dernière. Par Mary Teuw Niane

Le corona virus COVID19 poursuit aussi sa progression dans notre pays, le Sénégal, avec une moyenne d’un (1) décès par deux (2) jours. Comme le dit le Professeur Moussa Seydi, la multiplication des cas positifs entraine l’augmentation de la probabilité d’avoir des cas graves par conséquent, malheureusement, des décès. Le taux de mortalité a légèrement augmenté cette semaine passant de 1.1% à 1.2%. Il reste en dessous du taux africain qui a baissé pour être à 2.9% et très loin du taux mondial qui est à 6.06%.

Le corona virus COVID19 poursuit aussi sa progression dans notre pays, le Sénégal, avec une moyenne d’un (1) décès par deux (2) jours.

Au moment où l’Amérique du Nord dépasse l’Europe en nombre de cas positifs et que l ‘Amérique du Sud, avec le Brésil à sa tête, arrive à grand pas, l’Afrique reste pour les esprits bien pensant une énigme. Le Sénégal, par exemple, avec seize (16) millions d’habitants a quarante deux (42) décès, alors que les Pays Bas, en Europe, avec dix sept (17) millions d’habitants ont cinq mille neuf cent cinquante et un (5951) décès et l’Équateur, en Amérique du Sud, a trois mille trois cent trente quatre (3334) décès. Cette situation favorable à l’Afrique doit nous inciter à plus de vigilance, d’organisation, de méthode et de rigueur pour vaincre cette pandémie. Ainsi devrions-nous établir une stratégie spécifique pour étouffer l’épidémie dans la région de Dakar, le département de Mbacké et celui de Thiès. S’intéresser seulement à Dakar en laissant Mbacké de côté ne règlera pas le problème dans le moyen et le long terme. Je rappelle que le Khalife général des Mourides, Serigne Mountakha Bassirou Mbacké fut une des premières autorités à comprendre l’importance du combat contre la COVID 19 en remettant une contribution de deux cent millions de francs. Il est alors naturel de pouvoir compter sur son appui pour mobiliser les populations du département de Mbacké, et au-delà, dans le plaidoyer pour le respect des mesures barrières pour stopper la COVID 19. C’est le lieu de féliciter le Gouverneur de Tambacounda, l’administration territoriale, le personnel de santé, les forces de défense et de sécurité et les populations de Goudiri qui ont permis l’extinction du foyer de Goudiri.

Les multinationales des médicaments pensent d’abord à l’opportunité de gagner de l’argent qu’à guérir les malades à faible coût. L’Afrique est la dernière roue de la charrette !

Cette semaine, avec l’article de la revue The Lancet, est réapparue le lien très fort entre la santé, la recherche médicale, les médicaments et le capital ! Les multinationales des médicaments pensent d’abord à l’opportunité de gagner de l’argent qu’à guérir les malades à faible coût. L’Afrique est la dernière roue de la charrette ! Une raison de plus pour équiper nos laboratoires de recherche, financer nos projets de recherche et valoriser nos connaissances endogènes.

Sélectionné pour vous :  TIRAILLEURS SENEGALAIS : La France fait massacrer des Africains les 19 et 20 juin 1940 à l’entrée Nord de Lyon !

Enfin, l’hivernage arrive. Nos cultures d’aujourd’hui, produiront nos récoltes de demain et garantiront notre autosuffisance en céréales en 2021. Tout doit être fait pour que cette campagne agricole réussisse, elle est notre dot contre la famine et la malnutrition que les oiseaux de mauvais augure prédisent à l’Afrique pour l’année prochaine.

Respectons les mesures barrières !

Unis et engagés, nous réussirons !

Mary Teuw Niane
30 mai 2020