Home Chaud too chaud SENEGAL : Soya Diagne lance la « D221 », une radio-Web.

SENEGAL : Soya Diagne lance la « D221 », une radio-Web.

0
Soya Diagne CEO de la radio Web D221 ©Aïda Badje Soumaré

A la rencontre de Soya Diagne, entrepreneur multicasquette. Chef d’entreprise, acteur de développement, militant conscient, citoyen engagé, dakarois de surcroît, l’homme visionnaire vient de lancer sa Radio-Web “La D221”. Une radio digitale citoyenne qui se veut novatrice et dont l’ambition première est de sensibiliser, informer, éduquer, former, réveiller les consciences sur ce qui se fait principalement dans la sphère politique. “La D221” veut être le pont entre les politiques et la population et assurer un travail de vulgarisation. En d’autres termes, grâce à cette radio digitale, une première dans le paysage médiatique sénégalais, Soya Diagne, veut faciliter la compréhension des choses politiques au grand public.

Ze-Africanews : Pouvez-vous vous présentez ?
Soya Diagne : Merci de l’invitation et permettez-moi de saluer vos lecteurs et de leur souhaiter une bonne et heureuse année 2020, que cette année soit une année de consécration pour tous et que chacun puisse réaliser ses rêves les plus fous. Il me sera difficile de parler de moi mais bon, je vais essayer un peu, Soya Diagne est un Entrepreneur Sénégalais Dakarois de surcroît, un acteur de développement et citoyen engagé. Je suis également le fondateur de la “D221”.

Ze-Africanews : Votre parcours ?
Soya Diagne : Je suis un ancien du Lycée Maurice Delafoss. Après le bac, je suis allé en Europe pour les études. Je me suis retrouvé en Italie où j’ai fait des études de la langue italienne à l’université la Sapienza de Rome et ensuite le Marketing management. La vie italienne a marqué mon adolescence avec les places mythiques. J’y ai vécu 25 ans avant de revenir au Sénégal pour y investir. Je suis actuellement à la tête de 3 entreprises sénégalaises. Je m’active également dans la sphère politique car je crois que l’Afrique est en retard à cause de ses dirigeants qui refusent de se consacrer aux problèmes réels des africains comme les maladies, l’éducation, la pauvreté, les problèmes démographiques et la répartition des richesses. Vous savez, abandonner sa vie paisible en Europe, des pays développés où on respecte les droits humains et venir recommencer et risquer sa vie en abandonnant ses privilèges, son patrimoine économique et sa famille pour un pays où les dirigeants ne comprennent pas les réels enjeux, où les dirigeants ne respectent pas le peuple, où les dirigeants selon leur considérations partisanes, ne se soucient pas de l’intérêt du peuple, n’est pas une chose facile. Mais Je crois fermement que les changements espérés, ne pourront se faire qu’avec une bonne compréhension des besoins des populations, des choses publiques, d’où la création de notre plate-forme Web-Radio-Tv pour toucher l’ensemble des sénégalais qui sont connectés en nombre tous les jours sur Internet

Sélectionné pour vous :  ALGÉRIE : Les algériens ont boudé les urnes des élections présidentielles.

Ze-Africanews : Vous êtes le directeur et fondateur de la Radio “D221”, pourquoi le D-221?
Soya Diagne : La “D221” est une plateforme Digitale composée de Web-Radio, Web-Tv et Presse en ligne. Nous l’avons créé uniquement pour faciliter l’accès à la communication digitale aux sénégalais. La “D221” a également pour ambition de rétablir la disparité communicationnelle sur les mesures politiques qui interviennent dans la vie quotidienne des sénégalais. Elle va éclairer sur les politiques de mutation que les autorités ont voté ou adopté sans que les premiers concernés, c’est à dire les sénégalais, n’aient une bonne appréhension ou une bonne compréhension de ces lois ou mesures. La “D221” se veut être une plateforme sociétale citoyenne, qui va contribuer à la sensibilisation et à l’éveille de la conscience citoyenne. Elle veut faciliter la compréhension de la démocratie mais surtout de la démocratie participative où le citoyen est le premier acteur.

Ze-Africanews : La ville de Dakar restera-t-elle votre unique cible en ce qui concerne les auditeurs ?
Soya Diagne : Non absolument pas “ledakarois221.com” est pour tout le Sénégal et pour tous les sénégalais. C’est juste comme pour dire le Dakarois du Sénégal. Vous savez que le chiffre 221 est l’indicatif du Sénégal et le hashtag #221 correspond à l’appellation digitale du Sénégal. Nous comptons dans le futur faire des antennes régionales du genre le “Thiessois221”, le “Kaolackois221” et s’étendre dans toutes les régions du Sénégal.

Sélectionné pour vous :  CAMEROUN : Message de fin d’année de Morgan Palmer.

Ze-Africanews : Pourquoi l’avènement de cet organe de presse digital ? Et pour quels objectifs ?
Soya Diagne : Comme je vous ai dit tantôt, c’est pour recentrer les débats sur les questions qui interviennent dans la vie quotidienne des sénégalais.

Ze-Africanews : La Radio “D221” va apporter quoi de nouveau par rapport aux autres médias en ligne déjà existants ?
Soya Diagne : Ça c’est notre secret ! Nous vous laissons découvrir en même temps que les Sénégalais la différence que nous allons apporter par rapport à ce qui se fait déjà où se faisait sur le terrain médiatique. Ce que je peux vous dire, c’est que chez la “D221” rien ne se fera comme chez les autres médias.

Ze-Africanews : Selon vous c’est quoi la “Vraie info” ? Expliquez-nous ?
Soya Diagne : Selon moi, la “vraie info” qui est notre slogan, doit se fonder sur l’intérêt supérieur des sénégalais. La “vraie info” doit pouvoir alimenter des débats qui vont changer ou amener des solutions sur le problème des sénégalais. La “vraie info” pour moi, c’est faire comprendre les difficultés des sénégalais dans tout ce qui touche leur vie au quotidien.

Sélectionné pour vous :  GABON : Samuel L. Jackson sur la terre de ses ancêtres.

Ze-Africanews : Au Sénégal, nous comptons plus de 150 organes de presse digitale, quel sera concrètement votre positionnement face à cette concurrence ?
Soya Diagne : Je pense que le terrain est assez vaste pour que chacun puisse y apporter sa touche personnelle. Vous savez au Sénégal, nous sommes 9 millions de sénégalais à utiliser Internet et le Web chaque jour. Vous allez être d’accord avec moi que ces 9 millions constituent dans la foulée, une communauté à sensibiliser, à éduquer, à encadrer et surtout à former sur les 20 millions de métier du futur du web, et à ces milliers de métiers qui n’ont même pas encore d’appellation et qui existent grâce au monde 2.0.

Ze-Africanews : Quelles sont les émissions dans leur globalité qui vont être diffusées sur la D221 ?
Soya Diagne : Nous avons une grille complète de programme constituée de 15 émissions avec des concepts très différents. Mais pour le moment, nous allons nous concentrer sur les émissions de démarrage telle que “L’Heure du Dakarois”, “Le Grand Entretien”, “Sunu Ndakaru”, “Dakar Digital”, “Sport221”, “Job221”, “News Environnement”, “Les Echos LiXéwTay”.

Ze-Africanews : Un message à lancer envers les sénégalais et principalement aux futurs auditeurs ou téléspectateurs digitaux de la D221 ?
Soya Diagne : Je vous remercie de m’avoir donné l’opportunité de parler aux sénégalais d’ici et de la Diaspora. Je les invite à s’abonner dans notre Chaine Youtube “D221.com” de suivre “ledakarois221 .com” des contributions. Ils peuvent devenir des observateurs-contributeurs en nous faisant parvenir leurs inquiétudes et leur avis sur la marche (politique, économique, social, environnemental) du Sénégal, “Notre Sénégal” à nous tous. Chacun d’entre nous doit impérativement avoir son mot à dire. Je vous remercie de l’entretien et vous donne rendez-vous à plus tard.