Home BANQUE SOUDAN – La livre soudanaise dévaluée pour alléger la dette du pays

SOUDAN – La livre soudanaise dévaluée pour alléger la dette du pays

0

La Banque centrale du Soudan a dévalué, dimanche 21 février, la livre soudanaise. La monnaie s’alignera désormais sur le taux de change du marché des devises qui est de 375 livres pour 1 dollars contre un taux officiel précédemment de 55 livres.

Le nouveau gouvernement de transition du Soudan a pris la décision, dimanche, de dévaluer la livre soudanaise. Cette dévaluation a été longtemps voulue par les créanciers internationaux du Soudan et du Fonds monétaire international (FMI). Mais, elle a été reportée en raison de la pénurie des produits de base et d’une forte inflation.

Le taux de change indicatif a ainsi été fixé à 375 livres soudanaises pour un dollar contre un taux officiel précédemment de 55 livres. Très récemment, le dollar s’échangeait entre 350 et 400 livres soudanaises sur le marché noir. L’harmonisation du taux de change permettra donc de remédier aux déséquilibres structurels, notamment le déficit budgétaire, le déficit de la balance des paiements, les taux d’inflation élevés et attirer les investissements étrangers. 

La Grande-Bretagne s’est déclarée prête à payer les dettes du Soudan à la Banque africaine de développement, qui s’élèvent, selon le ministre des Finances Gibril Ibrahim, à 100 millions de dollars.

À voir aussi  ZIMBABWE : Des modules de formation pour accompagner la réforme agraire

Les États-Unis et la Grande-Bretagne ont promis, par ailleurs, une enveloppe de plus de 1,5 milliard de dollars pour venir en aide au pays. Il est donc prévu la création d’un programme de 450 millions destiné aux familles les plus pauvres. Le FMI, saluant le programme de réformes économiques du gouvernement, va désormais pouvoir restructurer la dette du pays qui dépasse les 60 milliards de dollars.

Pour parer à un éventuel soulèvement populaire, le ministre Gibril Ibrahim annonce que l’allocation familiale passera à 5 dollars par personne. Une famille recevra directement de l’argent au lieu des subventions sur le carburant, l’électricité et le pain.

Le système bancaire soudanais fonctionne, depuis 1984, selon le système islamique qui interdit certaines transactions du système financier conventionnel tel que le prêt d’argent à des taux d’intérêt considérés comme de l’usure.

       

Laisser un commentaire