Home ÉDUCATION TOGO : Un appel d’offres lancé pour la construction d’une école des...

TOGO : Un appel d’offres lancé pour la construction d’une école des énergies renouvelables

0

Le ministère togolais des travaux publics a lancé jusqu’au 16 février 2021, un appel d’offres en vue de la construction de l’Institut de Formation en Alternance pour le Développement (IFAD), dédié aux énergies renouvelables, à Lomé, la capitale.

Le Togo ambitionne d’atteindre un taux d’électrification de 100% à l’horizon 2030, avec un résultat d’étape de 75%, d’ici 2025. Un appel d’offres a été lancé pour la construction d’une école des énergies renouvelables. Le pays mise ainsi sur la formation de sa jeunesse afin de porter à 50%, d’ici à 2030, la part du renouvelable dans son mix énergétique. 

Le gouvernement togolais dispose, selon le document signé par le ministre des Travaux publics, Zouréhatou Kassah-Traoré, des fonds sur le budget de l’Etat et auprès de la Banque africaine de développement (BAD) sur les reliquats du projet de réhabilitation de routes et de facilitation du transport sur le corridor CU9 Lomé-Cinkassé-Ouagadougou, afin de financer le projet de construction des instituts de formation en alternance pour le développement (IFAD) et a l’intention d’utiliser une partie de ces fonds pour effectuer des paiements au titre du marché des travaux de construction de l’IFAD-énergies renouvelables à Lomé.

L’ouverture de cette école de formation permettra au Togo de consolider son statut de pays avant-gardiste en matière de promotion des énergies renouvelables, notamment le solaire. Elle permettra également au pays de disposer de ressources humaines qualifiées dans ce secteur en pleine expansion. Des modules tels que la fabrication, l’installation et la maintenance des panneaux solaires y seront dispensés.

À voir aussi  MADAGASCAR : Guérison ascendante des maladies du Covid-19

 L’IFAD-Energies renouvelables est le troisième du genre au Togo après deux autres dédiés à l’aquaculture et à l’élevage. Le premier est déjà opérationnel et la construction du deuxième sera bientôt achevée. Les autorités togolaises visent, à travers les IFAD, assurer une meilleure adéquation formation-emploi par la promotion des filières porteuses.

       

Laisser un commentaire