Home FOOTBALL AFRIQUE : La FIFA rejette les candidatures d’Ahmad, Omari et Zetchi

AFRIQUE : La FIFA rejette les candidatures d’Ahmad, Omari et Zetchi

0

La Commission de contrôle de la Fédération internationale de football amateur (FIFA) a rejeté, mardi 26 janvier 2021, pour divers motifs, les candidatures d’Ahmad Ahmad, de Constant Omari et de Kheïreddine Zetchi pour la Présidence de la Confédération africaine de football.

Le Malgache Ahmad, le Congolais Omari et l’Algérien Zetchi ont été recalés par la FIFA pour les élections de la CAF prévues le 12 mars 2021. Le premier, qui briguait un second mandat à la tête de l’instance africaine de football, avait été suspendu cinq ans de toutes activités liées au football par la Commission d’éthique pour abus de pouvoir et détournements de fonds. Il a déposé un recours auprès du Tribunal arbitral du sport (TAS) qui n’a pas encore rendu sa décision finale. C’est donc sans surprise que la candidature du président sortant de la CAF a été rejetée. 

L’actuel président par intérim de la CAF, Constant Omari, fait, quant à lui, l’objet « d’une enquête formelle en cours par la commission d’éthique de la FIFA » depuis plusieurs semaines. Il n’y a toutefois pas encore de condamnation à son encontre. Enfin, le patron du foot algérien, Kheïreddine Zetchi, a été disqualifié pour avoir omis de « signaler des sanctions imposées par la CAF et la Ligue de football professionnel d’Algérie ».

Si Ahmad Ahmad et Constant Omari ne se sont pas prononcés, le président de la Fédération algérienne de football (FAF), Kheïreddine Zetchi, n’a pas mis du temps à réagir à la décision de la commission contrôle de la Fifa. Il a d’ores et déjà annoncé qu’il va déposer un recours. « J’ai effectivement reçu une correspondance de la FIFA qui invalide ma candidature. Les raisons évoquées sont le fait de ne pas avoir mentionné sur le questionnaire deux sanctions, à savoir : une sanction interne qui a été prononcée en 2016 alors que j’étais officiel dans mon club pour une déclaration à la presse. La seconde est une sanction au niveau de la CAF pour avoir quitté le comité d’organisation du CHAN en 2018. J’ai rempli le formulaire en bonne foi. Aujourd’hui, je ne voudrais pas donner plus de détails car je veux user de mon droit de recours. Je pourrai donner plus d’éclaircissements sur ce dossier après la décision finale », a-t-il déclaré.

À voir aussi  FRANCE : Arrivée des premiers vaccins anti-covid

En revanche, quatre candidatures ont été validées par la commission dirigée par Mukul Mudgal pour les prochaines joutes. Il s’agit de celles de Me Augustin Senghor, président de la Fédération sénégalaise de football (FSF), de l’ancien président de la Fédération ivoirienne de football (FIF), Jacques Anouma, du président de la Fédération de Football de la République Islamique de la Mauritanie (FFRIM), Ahmed Yahya, et du président des Mamelodi Sundowns, le Sud-africain Patrice Motsepe.

       

Laisser un commentaire