Home EUROPE CARICATURE DU PROPHÈTE – Vladimir Poutine donne son avis

CARICATURE DU PROPHÈTE – Vladimir Poutine donne son avis

0
Président Vladimir Poutine @Capture Facebook

Le président russe s’est prononcé le jeudi 23 décembre 2021 sur l’affaire de la caricature du prophète Mohamed qui avait provoqué l’ire de la Communauté musulmane du monde entier. Sans remettre en question le droit à la liberté d’expression qui est largement brandi par les autorités françaises, le chef d’État russe trouve que « c’est une atteinte à la liberté de croyance des musulmans. » Pour lui, en effet, chaque citoyen est libre d’exprimer ses opinions mais cela doit se faire exclusivement dans le respect des croyances et des convictions des autres. Dans sa traditionnelle adresse à la nation à la fin de l’année, il a ainsi donné un viatique pour la paix dans le monde.

Le président russe, Vladimir Poutine, a profité de sa traditionnelle conférence de presse de fin d’année, le 23 décembre 2021, pour soutenir la légitimité de la colère des musulmans suite à la caricature du prophète Mohamed, symbole de la religion musulmane. « Il ne fait pas de doute que sans la liberté, on ne peut pas avancer, et un avenir triste nous attend, sombre et sans perspective. Mais il faut comprendre que cette liberté entre en quelque sorte en contradiction avec les objectifs pour lesquels nous l’encourageons, au moment où elle fait face à la liberté d’une autre personne« , a-t-il fait comprendre.

À voir aussi  FRANCE : La rock star Johnny Hallyday a tiré sa révérence !

L’homme politique russe a également indiqué que ce comportement provocateur et irrespectueux justifiait les mouvements d’humeur chez les extrémistes musulmans,  ce qui débouche hélas sur une violence difficilement maîtrisable. « Des insultes contre le prophète Mahomet, c’est quoi ? C’est la liberté de création ? Je pense que non. C’est une atteinte à la liberté de croyance et aux sentiments religieux des musulmans. Et cela provoque d’autres manifestations, encore plus aigües et extrémistes. Par exemple, à Paris, ils ont débarqué chez Charlie Hebdo et ils ont mitraillé toute la rédaction. Pourquoi donc permettre que de telles choses se produisent ? », s’est-il interrogé.

Vladimir Poutine a finalement indiqué que la Russie est un pays responsable qui ne badine pas avec les croyances des peuples. En principe, la liberté doit s’arrêter là où commence celle des autres. « La Russie est un Etat multinational et multiconfessionnel, et nous avons l’habitude de respecter les traditions des peuples de notre pays. Dans d’autres pays, on trouve parfois une déficience d’une telle culture de communication», précise le président russe. », a-t-il conclu.

       

Laisser un commentaire