Home AMÉRIQUE ETATS-UNIS : Amanda Gorman, la jeune poétesse qui marche sur les traces...

ETATS-UNIS : Amanda Gorman, la jeune poétesse qui marche sur les traces de ses aînés

0
Amanda Gorman @Capture Facebook

Amanda Gorman, 22 ans, a captivé son auditoire lors de la cérémonie d’investiture de Joe Biden le 20 janvier. Son poème « The Hill We Climb » (La colline que nous gravissons) est une nouvelle composition qui fait référence à la colline du Capitole, où des partisans de Donald Trump ont envahi le siège du Congrès le 06 janvier.

Amanda Gorman, jeune femme originaire de Los Angeles, a fait sensation lors de l’investiture du 46ème Président des Etats-Unis. Les paroles de son poème « The Hill We Climb » s’accordent parfaitement avec le message rassembleur et optimiste de Joe Biden. « La démocratie peut être temporairement supplantée, mais jamais définitivement défaite », a-t-elle déclamé avant de conclure avec espoir : « Il y a toujours de la lumière. Si seulement nous sommes assez courageux pour la voir ».

En vérité, son nom a été soufflé aux organisateurs de la cérémonie par la Première dame, Jill Biden, qui a eu l’occasion d’assister à une de ses lectures. Elle a reçu la commande, en décembre. Cette dernière consistait à ce qu’elle rédige une ode à l’“Amérique unie”, en écho au discours du démocrate.

Elle était à mi-chemin de ce qu’elle avait en tête pour son poème lorsque le Capitole a été pris d’assaut, le 06 janvier, par les partisans de Donald Trump. Cet incident dramatique lui a donné une nouvelle inspiration et, le soir même, elle a terminé l’écriture de « The Hill We Climb ». « C’est probablement l’une des choses les plus importantes que je ferai dans ma carrière », a-t-elle indiqué après avoir reconnu qu’elle a éprouvé des difficultés au début. « Je voulais utiliser mes mots comme un outil pour créer l’unité, la coopération et la cohésion », a déclaré Amanda Gorman avant la cérémonie, ajoutant : « Je pense qu’il s’agit d’un nouveau chapitre que nous ouvrons aux États-Unis, sur l’avenir, et de le faire en utilisant l’élégance et la beauté des mots. »

À voir aussi  SÉNÉGAL - Yatma Lô donne des conseils aux lutteurs qui veulent pratiquer le MMA

Elle suit ainsi les traces de Maya Angelou, Richard Blanco et Robert Frost, qui figurent parmi les cinq poètes à s’être produits lors des précédentes investitures présidentielles.

Née à Los Angeles en 1998, Gorman avait un défaut d’élocution dans son enfance. Un handicap qu’elle a en commun avec le nouveau Président des États-Unis. Plutôt que de s’apitoyer sur son sort, elle s’en est servie comme d’une force. « Cela a fait de moi l’interprète que je suis et la conteuse que je m’efforce d’être », a-t-elle déclaré avant d’ajouter : « Quand vous devez vous former à dire des sons [et] être très préoccupé par la prononciation, cela vous donne une certaine conscience des sons, de l’expérience auditive. »

Gorman est devenue la poétesse lauréate de la jeunesse de Los Angeles à 16 ans. Trois ans plus tard, alors qu’elle étudie la sociologie à Harvard, elle devient la première jeune poétesse lauréate au niveau national. Elle a publié son premier livre, « The One for Whom Food Is Not Enough » (Celui pour qui la nourriture ne suffit pas), en 2015 et publiera un livre d’images, « Change Sings » (Le changement chante), plus tard en 2021.

La femme de 22 ans a gagné 2,5 million d’abonnés sur Instagram en une seule journée et les deux livres qu’elle compte publier sont massivement précommandés en ligne.

       

Laisser un commentaire