Home MUSIQUE – Blick Bassy et Trio SR9 : Un remix d’enfer

[MUSIC-IN] – Blick Bassy et Trio SR9 : Un remix d’enfer

0
Blick Bassy @Facebook page de Blick Bassy

Alors que je dilapidais mon temps de travail à zyeuter les chancelleries occidentales rivaliser de concerts patriotiques cuculs contre le tsariste Poutine, je reçois une stridente notification du PAM, Pan African Music, un magazine musical en ligne : le trio SR9, un groupe de musiciens, et le chanteur camerounais Blick Bassy reprennent avec brio le tube « One Lady Times », 2015 d’Ariana Grande. Cela attise ma curiosité. Je cours voir de quoi cela retourne. Sur Youtube, évidemment. Je n’aurais pas dû.

Une reprise à vous couper les connexions entre les synapses
Première lecture. Sensation d’apnée. J’en ai eu le souffle coupé. Désarçonné, je me suis demandé : qui est ce drôle de zozo qui a osé dire que la musique adoucit la vie ? Il a oublié de nous dire, en apostille, qu’elle brûlait aussi les neurones. Ma première impression, pour le dire d’un mot, d’une épithète, était épouvantable. Une véritable cacophonie de portiers sous ecstasy. Que cette bande d’ouvreurs de loge soient des maîtres incontestés dans l’art musical, permettez-moi d’en douter. Ce n’est pas que je veuille profaner ce noble art, mais ce quatuor de concertants faisait un bruit digne d’un orchestre d’amateurs. Une discordance affreuse à vous crever les tympans. De la cacophonie pure et simple. Un déluge de gammes et de volatines, les unes plus rapides que les autres. Des ré et des fa qui se s’empoignent, nerveux dans une lutte à mort. Qu’est-ce qu’ils ont à bricoler cet excellent tube ? Quel gâchis ! Mais à mesure que j’écoutais le mouvement du morceau, la graisse de mes oreilles fondait comme du karité au soleil. C’était mes oreilles, à moi, qui étaient mal accordées.

À voir aussi  COTE D'IVOIRE : Flora Niagne, celle qui invite "A lire et à boire" autour des livres.

« One Last Times » : un remix qui dépote et saisit aux tripes
Changement de perspective. Nouvel avis, comme chez un politicien sans personnalité. Je retourne ma veste, et sans honte, je le dis ferme : c’est assurément l’une des meilleures reprises qu’on pouvait faire d’une chanson aussi aboutie : cette combinaison d’instruments et cette voix unique qui donne une sonorité nouvelle et charmante à ce tube qui avait été pendant longtemps champion des hit-parades. Ce tube d’Ariana Grande, aux multiples distinctions, n’a pas de toute évidence fini sa chevauchée glorieuse. Toutes les fois qu’on a pensé qu’il dégringolait dans les charts, il s’en est trouvé un artiste pour le remorquer. Après Kendji Girac, c’est le trio d’enfer SR9 et le tonique Blick Bassy.

Blick Bassy “The” l’artiste…
Incontestablement, Blick Bassy est l’artiste qu’il fallait pour le remix de ce single d’Ariana Grande. On n’a le sentiment que ce single, chanté en Bassa par Bassy, a été écrit pour lui. Le trio SR9 a eu le nez creux. Doué d’un physique charmant et d’une voix vibrante et déchirante, Blick Bassy se distingue surtout par l’éclat et la magnificence de sa vocalisation. Mais, il nous tape sur le système à toujours débuter ses concerts par ce discours un tantinet révolutionnaire de cet indépendantiste camerounais tombé dans l’oubli : Ruben Um Nyobe. Après avoir giflé la prophétie parentale, pour aller se jeter dans les bras de la musique, son père, le croyant possédé, l’envoya chez des exorcistes. En vain. Il avait raison, le père : la musique est une passion violente et ceux qui la pratique ont l’air de véritables cinglés.

       

Laisser un commentaire