Home SOCIÉTÉ SÉNÉGAL : Abdou Mbow exige la sanction contre la mal gouvernance.

SÉNÉGAL : Abdou Mbow exige la sanction contre la mal gouvernance.

0
Senegal7.com

Le député, Abdou Mbow, porte-parole adjoint de l’Alliance pour la République (APR) par ailleurs membre de la commission de discipline du parti au pouvoir, exige des mesures fortes et immédiates par rapports responsables apéristes épinglés pour leur gestion, dans les différents rapports publics de la Cour des comptes publiés dernièrement. Dans l’émission Jury Du Dimanche (JDD) sur E-Media ce dimanche 16 février 2020, il martèle que s’il y a une mauvaise gestion des choses publiques, des sanctions doivent être prises.

Le député de la majorité présidentielle a été ferme sur E-media dans le ’’Jury du dimanche » (JDD) : « Je suis de ceux qui pensent que tous ceux qui ont eu des manquements par rapport à la gestion des choses publiques doivent être sanctionnés. Ça, c’est ma conviction. Parce qu’on ne peut pas, aujourd’hui, avec les privilèges qu’on a, être responsabilisés par les populations, et avoir certains manquements graves, à la tête des Institutions. »

Sélectionné pour vous :  KENYA : L’effondrement d’une école fait 7 victimes.

Il promet que des sanctions seront prises dans le cadre de la bonne gestion qui est à la base de la politique du président Macky Sall. « Le président a annoncé une commission mais je pense, et je connais le président Macky Sall, c’est quelqu’un qui est intéressé par la bonne gestion. Quand il parlait de la gestion sobre et vertueuse, c’est une conviction chez lui, et certainement, ceux qui sont épinglés par les rapports de l’IGE (Inspection générale d’État) ou autres, seront sanctionnés. Ce qui est clair, c’est qu’il ne protégera personne. »

Abdou Mbow demande à ceux qui sont épinglés par les rapports de se justifier et de ne pas attendre le début de l’enquête. A l’en croire, ils doivent démissionner pour ne pas être des prototypes nationaux de la mal gouvernance. Par contre, si les accusations ne relèvent que de la diffamation de certains opposants, il demande de ne pas y accorder de l’importance et de laisser le peuple lui-même juger.

Sélectionné pour vous :  KENYA : Le pays cherche 400 volontaires pour tester un vaccin contre le covid-19