Home PÉTROLE et ÉLECTRICITÉ BOTSWANA : Contrat d’achat de 2MW d’électricité à partir du méthane de...

BOTSWANA : Contrat d’achat de 2MW d’électricité à partir du méthane de houille

0

Le Botswana est dans une dynamique de recherche d’une autonomie énergétique. Le pays veut désormais mettre un terme aux importations d’électricité et se servir de la méthane de houille ou gaz de houille pour produire suffisamment d’électricité pour les besoins nationaux mais également en vue de les exporter. Dans ce cadre, la société britannique Tlou Energy et le producteur public botswanais d’électricité BPC, ont signé un accord de connexion au réseau national de distribution électrique de 2 MW d’électricité produits à partir du méthane de houille du projet Lesedi.

Tlou Energy qui était à la recherche de financements pour la production d’électricité à partir du méthane de houille voit cet accord avec le Botswana comme un succès. L’entreprise a déjà ficelé le plan de développement dans le pays et en Afrique australe autour de cette solution moins coûteuse et plus prometteuse. Son patron, Tony Gilby, se réjouit d’un tel partenariat avec le producteur public botswanais d’électricité BPC. Depuis l’annonce de cet accord trouvé avec le gouvernement du Botswana, l’entreprise britannique a vu son titre grimper de 11% .Selon lui, il est formidable de voir que le Botswana est ouvert aux affaires et que le gouvernement est motivé pour mettre en place l’industrie du gaz. Tlou Energy prévoit de commencer le développement du projet Lesedi dès que possible  avec l’appuie et le soutien du gouvernement botswanais. 

À voir aussi  AFRIQUE DU SUD : un million de doses du vaccin anti-Covid réceptionné

En effet, les autorités botswanaises s’engagent à accompagner les parties prenantes de ce projet qui permettra sans doute de contribuer à l’essor commercial de ce combustible. L’objectif du pays est de parvenir à produire à long terme 100 MW d’électricité de façon progressive, le tout avec du méthane de houille. Une quantité qui va non seulement permettre d’acquérir une certaine autonomie énergétique mais aussi d’en exporter en Afrique australe.

A rappeler que le méthane de houille ou gaz de houille (CBM) est ce combustible qu’on retrouve en surface des mines de charbon, avant le début de l’exploitation minière. Il était à l’origine autrefois des expositions car il renferme près de 90% de méthane. Toutefois, vers la seconde moitié du XXe siècle, les stratégies de dégazage des mines utilisées ont permis d’écarter assez considérablement les risques d’accident. 

Depuis près de 40 ans maintenant, le méthane de houille est utilisé dans la production d’électricité car l’Afrique fournit 4% de la production mondiale de charbon. Par ce combustible, beaucoup de pays africains pourraient réduire leurs difficultés d’approvisionnement électrique et éliminer un gaz terriblement nocif pour le climat.

       

Laisser un commentaire