Connect with us

BREAKING NEWS

SÉNÉGAL – RSF demande la libération d’un journaliste d’investigation

Publie

le

Reporters sans frontières (RSF) condamne la détention du journaliste Pape Alé Niang, poursuivi, entre autres, pour avoir diffusé des informations “nuisant à la sécurité”. Notre organisation demande la libération immédiate du journaliste et appelle les autorités à protéger la liberté de la presse.

Il a passé sa première nuit en prison. Le 9 novembre, le journaliste d’investigation Pape Alé Niang a été inculpé et placé sous mandat de dépôt par un juge sénégalais. Il est poursuivi pour avoir divulgué des informations “de nature à nuire à la défense nationale”, pour “recel de documents administratifs et militaires”, et pour avoir diffusé de “fausses nouvelles de nature à jeter le discrédit sur les institutions publiques”.

“Il est anachronique de voir un journaliste en prison dans un pays comme le Sénégal, considéré comme l’une des démocraties les plus stables en Afrique et doté d’un paysage médiatique pluriel et foisonnant. Nous demandons aux autorités de libérer le journaliste Pape Alé Niang et d’établir un dialogue avec les acteurs de la presse. La dépénalisation des délits de presse n’est toujours pas effective au Sénégal et cela continue de poser problème. Les textes régissant les médias doivent être réexaminés.”

Sadibou Marone, responsable du bureau Afrique subsaharienne de RSF.

Arrêté dimanche 6 novembre, Pape Alé Niang avait été placé en garde à vue pendant trois jours et inculpé, avant d’être incarcéré. Journaliste d’investigation, directeur du site d’information Dakar Matin et membre de la Cellule Norbert Zongo pour le journalisme d’investigation en Afrique de l’Ouest (CENOZO), Pape Alé Niang a l’habitude de traiter en direct des sujets d’actualités. Il avait récemment abordé une affaire de viol présumé d’une jeune masseuse par l’opposant politique Ousmane Sonko, un dossier très suivi au Sénégal.

Dans un communiqué rendu public le lendemain de son arrestation, la justice sénégalaise, par la voix du procureur de la République, a affirmé avoir “demandé à la police, dans le respect des exigences de la liberté de la presse, d’ouvrir une enquête sur cette affaire”,  disant que “des attaques répétées, non fondées et inacceptables dirigées contre les forces de défense et de sécurité” avaient été constatées “depuis un certain temps”. Pour sa part, le ministre des Forces armées a souligné que la protection du secret relatif à la défense nationale relève d’un régime juridique strict applicable à tous les citoyens.

Dans un entretien avec RSF, l’un des avocats de Pape Alé Niang, Maître Ciré Clédor Ly, a qualifié de “montagne d’hérésies” les charges qui pèsent sur le journaliste. Pour RSF, ces charges disproportionnées pourraient pousser d’autres journalistes à l’autocensure  et bloquer toute initiative d’enquête au nom du droit du public à l’information.

RSF se joint aux associations de la presse au Sénégal pour demander la libération du journaliste.

Source : Reporters sans frontières

Continuer la lecture
Cliquez ici pour commenter

Laisser un commentaire

A LA UNE

AFRIQUE DU SUD –  Le principal parti de l’opposition a lancé sa campagne 

Publie

le

Ce samedi 17 Février à Pretoria en Afrique du Sud, le principal parti de l’opposition, l’Alliance Démocratique (DA), a lancé sa campagne électorale. Sept points sont annoncés par le chef du parti, John Steenhuisen, pour sauver le pays.

Ce samedi 17 Février, les partisans de John Steenhuisen étaient nombreux sur la pelouse des Unions buildings située près du siège du gouvernement. L’opposant John Steenhuisen en a profité pour présenter son programme en sept points pour « sauver l’Afrique du Sud ».

Devant une foule immense, John Steenhuisen a parlé des maux qui étouffent l’économie sud-africaine et qui ont provoqué une crise sociale. Il a également déclaré que son parti Alliance démocratique s’engage à réduire les taux de criminalité. Son ambition est de créer deux millions d’emplois, de mettre fin aux coupures intempestives de l’électricité qui paralysent le pays et de mettre en place un climat de cohésion sociale. Le plan détaillé de l’alliance Démocratiquei vise à apporter des solutions concrètes aux grands défis auxquels est confrontée l’Afrique du Sud.

John Steenhuisen a aussi mis l’accent sur la lutte contre la corruption. Il a appelé aux populations de voter pour le parti Alliance démocratique pour éradiquer la corruption qui a ruiné le parti au pouvoir depuis 30 ans.

Un message fort dans un lieu mythique qu’est les Unions buildings, siège du gouvernement de l’ANC (Congrès National Africain), parti au pouvoir depuis trois décennies.

C’est dans une ambiance festive avec le groupe “Les Confretis » que s’est terminée le meeting. Les leaders et alliés du parti démocratique ont rejoint John Steenhuisen sur la scène pour une photo de famille.

La date officielle des élections n’est pas encore annoncée mais l’alliance Démocratique est déterminée à faire entendre sa voix en ces périodes pré-électorales.

Continuer la lecture

A LA UNE

SÉNÉGAL – Thione Niang “Je n’ai pas de programme, j’ai une vision”

Publie

le

Thione Niang ©Ze-Africanews

L’entrepreneur social Thione Niang est candidat à l’élection de février 2024. Dans cette interview exclusive, il nous dévoile sa vision, ses projets notamment, “Give One project”, “JeufZone” qui englobe un volet agricole, de formation mais aussi d’autonomisation des femmes. 

Ce fut l’occasion pour l’entrepreneur social, de revenir sur ses débuts, sur le processus de retour dans son pays d’origine, le Sénégal. Il a abordé la question politique : son engagement dans le ring politique tout en donnant son avis sur le paysage politique sénégalais. 

La politique africaine est un autre volet abordé dans cette interview. L’urgence de l’industrialisation du continent, l’urgence d’aider la jeunesse africaine afin qu’elle ait les mêmes opportunités de développement que les autres jeunes du monde, lui tient à cœur. 

Sur la question de l’école africaine, Thione Niang propose une refonte de celle-çi en commençant par un changement de paradigme et surtout du contenu des enseignements. Selon lui, il faut revenir sur nos fondamentaux à savoir nos propres modèles de représentations identitaires notamment Cheikh Anta Diop ou encore Nkrumah. 

Thione Niang, nous a également parlé de vision, sa vision et non un programme, pour donner à chaque sénégalais ce qu’il mérite aussi bien sur le plan de l’éducation, la santé, mais aussi sur le développement des infrastructures, qui selon lui, passe forcément et d’abord par l’autosuffisance alimentaire d’où son retour vers la terre pour un progrès agricole affirmé.

Il a fini par lancer un message fort à l’ensemble des sénégalais.

La suite de l’interview sur ce lien :

Thione Niang ©Ze-Africanews
Thione Niang ©Ze-Africanews
Thione Niang ©Ze-Africanews
Thione Niang ©Ze-Africanews
Continuer la lecture

A LA UNE

SÉNÉGAL – Élection présidentielle 2024 : Enregistrement de 79 candidatures déclarées

Publie

le

À la fin de la période de dépôt des candidatures le mardi 26 décembre, la Caisse de dépôts et de consignations (CDC) a enregistré un total de 79 dépôts.

La clôture du dépôt des dossiers de candidature pour la prochaine élection présidentielle a eu lieu à minuit ce mardi. Cependant, le nombre de candidats déclarés, initialement à 266, a subi une forte baisse, rapporte Lesoleil.

À la clôture, parmi les 266 candidats qui avaient retiré les fiches de parrainage, seuls 79 se sont effectivement présentés pour déposer leurs dossiers devant la CDC. Ainsi, la plupart des candidats ayant initialement exprimé leur intention de se présenter ont finalement fait marche arrière.

Source : Senegaldirect

  1. Liste des candidats à l’election présidentielle 2024
  2. Amadou Ba
  3. Papa Eugène Barbier
  4. Boubacar Camara
  5. Ibrahima Cissokho
  6. Ada Coundoul
  7. Bougane Gueye Dany
  8. Hamidou Dème
  9. Mamadou Lamine Diallo
  10. Mame Boye Diao
  11. Aminata Assome Diatta
  12. Cheikh Dieng
  13. Cheikh Bamba DIEYE
  14. Cheikh Tidiane Dièye
  15. Mamadou Dièye
  16. Boun Abdallah Dionne
  17. Babacar Diop
  18. Mouhamed Ben Diop
  19. Moussa Diop
  20. Mamadou Diop Decroix
  21. Abdourahmane Diouf
  22. Elhadj Diouf
  23. Jean Batiste Diouf
  24. Dethié Fall
  25. Pape Djibril Fall
  26. Adama Faye
  27. Bassirou Diomaye Faye
  28. Cheikh Tidiane Gadio
  29. Malick Gakou
  30. Malick Gueye
  31. Assane Kâ
  32. Amadou Aly Kane
  33. Mouhamadou Madana Kane
  34. Mouhamadou Fadilou Koné
  35. Ndiack Lakh
  36. Amadou Ly « Akilé »
  37. Aliou Mamadou Dia
  38. Birima Mangara
  39. Bara Doly Mbacké
  40. Abdoul Mbaye
  41. Aida Mbodj
  42. Serigne Mboup
  43. Momar Ndao
  44. Aly Ngouille Ndiaye
  45. Babacar Ndiaye
  46. Daouda Ndiaye
  47. Samba Ndiaye
  48. Souleymane Ndéné Ndiaye
  49. Anta Babacar Ngom
  50. Mary Teuw Niane
  51. Al Hassane Niang
  52. Thione Niang
  53. Abdou Khadre Sall
  54. Ibrahima Sall
  55. Khalifa Ababacar Sall
  56. Thierno Alassane Sall
  57. Alioune Sarr
  58. Amadou Seck
  59. Idrissa Seck
  60. Amsatou Sow Sidibé
  61. Ousmane Sonko
  62. Haguibou Soumaré
  63. Habib Sy
  64. Abdoulaye Sylla
  65. Alpha Thiam
  66. Hamidou Thiaw
  67. Abdoulaye Tine
  68. Aminata Touré
  69. Karim Wade
  70. Rose Wardini
  71. Mamadou Yatassaye

Trente millions par candidat est la caution, soit 2 milliards 100 millions FCFA le montant total des cautions pour les 70 candidats à la présidentielle 2024 au Sénégal.

Continuer la lecture

DERNIERS ARTICLES

FACEBOOK

PUB

NEWS +