Home LITTÉRATURE AFRIQUE – Écrivains et artistes africains pour la célébration du 20e anniversaire...

AFRIQUE – Écrivains et artistes africains pour la célébration du 20e anniversaire de l’Union africaine

0

Rencontrez les écrivains et les artistes visuels africains choisis pour contribuer à la célébration du 20e anniversaire de l’Union africaine. Les cinq écrivains sélectionnés seront hébergés à la Bibliothèque de l’Afrique et de la diaspora africaine (LOATAD) à Accra, au Ghana

Dans le cadre du Programme de résidence d’artistes AU20, dix (10) écrivains et artistes visuels africains ont été sélectionnés pour contribuer, grâce à leurs idées créatives, aux célébrations des 20 ans de l’Union africaine.

L’appel à candidatures lancé à l’échelle continentale sur le thème AU20 « Notre Afrique, notre avenir », a attiré près d’un millier de candidatures, dont 10 ont été sélectionnées pour le Programme de résidence d’artistes et d’écrivains AU20. En réponse à l’appel, 392 candidatures ont été reçues pour la résidence d’écrivains et 602 pour la résidence d’artistes.

Dans le cadre du Programme de résidence, les cinq écrivains sélectionnés seront hébergés à la Bibliothèque de l’Afrique et de la diaspora africaine (LOATAD) à Accra, au Ghana, tandis que les cinq artistes visuels seront basés à la Loman Art House à Dakar, au Sénégal.
Pendant leur période de résidence, les artistes bénéficieront du temps et de l’espace nécessaires pour développer et mener à bien leurs projets. Tous seront suivis par un mentor et seront soutenus par des ateliers, des ressources et des activités organisées. Une présentation publique des œuvres réalisées par les artistes visuels pendant leurs trois semaines de résidence à la Loman Art House à Dakar aura lieu le 19 novembre. Les écrivains participeront à une résidence numérique suivie d’une résidence réelle de deux semaines à Accra. Ils présenteront leurs poèmes et nouvelles à la LOATAD à Accra le 26 novembre.

Les cinq écrivains sont les suivants :
Nour Kamel, poète et éditrice égyptienne, passionnée par l’exploration de la relation de son pays avec le continent africain. Son poème évoquera les facettes diverses et variées de l’identité africaine et la manière dont les Africains s’entrecroisent d’un État-nation à l’autre.
Sukoluhle Nyathi, écrivain créatif zimbabwéen, également éditeur et analyste de données, traitera dans une nouvelle de la libération économique de l’Afrique en tant qu’objectif unificateur pour le continent.

Tony Mochama, écrivain et journaliste kenyan, souhaite raconter une histoire africaine à la fois courte, futuriste et captivante qui transcende les frontières générationnelles et nationales sur le continent.
TJ Benson est un romancier nigérian primé ; il écrira une nouvelle évoquant les structures alternatives qui ont vu le jour à travers le continent en réponse au Covid-19 et comment celles-ci peuvent apporter de l’aide en prévision des futurs événements mondiaux.
​Musih Tedji Xaviere, est un écrivain camerounais primé ; dans la nouvelle futuriste qu’il écrira, l’Afrique sera présentée comme une superpuissance mondiale.

À voir aussi  ETATS-UNIS : Investiture de Joe Biden : Washington sous haute surveillance

Les cinq artistes visuels sont les suivants :
Eza Komla est un artiste multidisciplinaire togolais qui, à travers son travail, explore le changement climatique et récupère des déchets pour les transformer en œuvres d’art.
Ronald Odur, artiste ougandais primé, utilisera des plaques d’impression en aluminium, des fils de cuivre et des acryliques pour créer une sculpture exprimant la complexité des interactions sociales et politiques en Afrique.
Natnael Ashebir est un artiste visuel éthiopien qui utilise la peinture, l’art numérique, le dessin et la photographie pour explorer l’urbanisation et les structures sociales.
Lerato Motaung, artiste sud-africain, s’inspire de l’immatériel et combine le familier et l’imaginaire pour créer une évocation personnelle et intuitive de l’histoire du continent.
Senami Donoumassou, artiste béninoise, utilisera des photogrammes, des dessins et des installations protéiformes pour explorer l’identité, la mémoire, le patrimoine et l’histoire.

Organisé par l’Union africaine en partenariat avec le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), l’initiative AU20 contient diverses initiatives visant à célébrer la mise en œuvre des mandats et des programmes de l’Union africaine au cours de ses 20 années d’existence.
Mme Leslie Richer, directrice de l’information et de la communication à l’Union africaine, a déclaré : « Le Programme de résidence d’artistes et d’écrivains AU20 est une composante passionnante de la célébration de l’histoire de notre organisation. Non seulement il met en valeur les voix de ceux que la société a chargés, au moyen de leur talent et de leur créativité, de préserver, célébrer et magnifier la diversité de notre culture et de notre patrimoine africains, mais il garantit également l’inclusion de la culture et du patrimoine dans l’Aspiration 5 du cadre de développement de l’Agenda 2063 pour l’Afrique, qui vise à construire « une Afrique dotée d’une identité culturelle forte, d’un patrimoine commun et de valeurs et d’une éthique partagées » ».
M. Jide Okeke, coordinateur régional du programme au PNUD Afrique, a déclaré : « Les conteurs et les créatifs contribuent au développement socio-économique. Ils nous rappellent notre histoire collective, reflètent les réalités actuelles et nous inspirent pour l’avenir. C’est pourquoi nous sommes heureux d’accueillir ces voix créatives dans le cadre des célébrations AU20. En favorisant le développement de la créativité, nous favorisons aussi le développement durable de l’Afrique. »

Le Programme de résidence d’artistes et d’écrivains AU20 produira une anthologie qui sera publiée et se terminera par une exposition au siège de l’Union africaine à Addis-Abeba, en Éthiopie, afin que le travail des dix artistes puisse être vu par les chefs d’État et de gouvernement africains, par d’autres personnalités africaines et internationales, et par les citoyens et les visiteurs qui fréquentent le siège de l’UA.
Source : United Nations Development Programme (UNDP)

       

Laisser un commentaire