Home SÉNÉGAL SÉNÉGAL – Le procureur a requis 10 ans de prison pour l’opposant...

SÉNÉGAL – Le procureur a requis 10 ans de prison pour l’opposant Ousmane Sonko

0
Ousmane Sonko @Capture photo Walf

Le procès dans lequel Ousmane Sonko, leader du parti Pastef, est accusé de viol par Adji Sarr, ancienne masseuse s’est terminé tard dans la nuit du mardi à mercredi 24 mai à la Chambre criminelle du Tribunal de Grande instance de Dakar. Après une longue journée de témoignages, l’accusation a présenté sa plaidoirie.

Le procureur a ensuite exposé son réquisitoire, au cours duquel il a réclamé 10 ans de réclusion criminelle pour Sonko, et 5 ans de réclusion pour Ndeye Khady Ndiaye, propriétaire du salon où travaillait Adji Sarr, pour complicité de viol. Parallèlement, l’avocat de Adji Sarr, Me Elhadji Diouf, a demandé 1,5 milliard de francs CFA en dommages-intérêts. Le délibéré est programmé le 1er juin 2023.

Selon le procureur, Ndeye Khady Ndiaye a confirmé que « Ousmane Sonko était un client régulier qui venait en cachant le visage ». Pour lui, « les faits de viol reprochés à Ousmane Sonko ne souffrent d’aucun doute ». De plus, il a été souligné que Sonko a catégoriquement refusé de se soumettre à un test ADN qui aurait pu apporter des éléments de clarification à la situation.

Le procureur a également souligné le rôle de Ndeye Khady Ndiaye, qu’il décrit comme la coordinatrice de ce dispositif. Selon lui, elle connaissait Ousmane Sonko depuis 2019 et avait présenté ce dernier à Adji Sarr, qui était toujours choisie par Sonko pour ses séances de massage. Dans le cadre de ses réquisitions, le procureur a demandé une peine de 10 ans de réclusion criminelle pour Sonko, pour viol, ou une peine alternative de 5 ans d’emprisonnement pour corruption de la jeunesse. Pour Ndeye Khady Ndiaye, il a requis une peine de 5 ans de réclusion criminelle pour complicité de viol et une peine d’un an de prison ferme pour incitation à la débauche. L’avocat Me Elhadji Diouf, représentant Adji Sarr, a sollicité une somme colossale de 1 milliard 500 millions de francs CFA en guise de dommages-intérêts. La plaidoirie s’est achevée tard dans la nuit, marquant une journée intense au sein du tribunal.

À voir aussi  BURKINA FASO - Le pays offre jusqu'à 275 000 euros pour des individus activement recherchés

À rappeler que dans ce procès controversé, Ousmane Sonko ne s’est pas présenté, avait révélé lors d’une interview qu’il n’avait pas reçu de convocation. Cette information a été confirmée par ses avocats, qui se sont présentés lors de l’ouverture du procès ce mardi 23 mai 2023. Cependant, ces derniers ont rapidement dénoncé le comportement de la juridiction, l’accusant de bafouer les droits de leur client, et ont choisi de quitter le tribunal en signe de protestation.

Les avocats de Ndeye Khady Ndiaye, ont également émis des reproches similaires à l’encontre du tribunal. Ils ont ainsi décidé de se retirer du procès, n’assistant pas aux séances suivantes. Selon eux, la juridiction n’a pas respecté les droits de leur cliente.

Source : Ze-Africanews.com

       

Laisser un commentaire