Home TCHAD TCHAD – Le président Idriss Deby Itno succombe à ses blessures par...

TCHAD – Le président Idriss Deby Itno succombe à ses blessures par balles

0
Idriss Déby, @senego.com

Le Tchad est en deuil. Le chef de l’Etat, Idriss Déby, a été tué alors qu’il était au front contre un groupe rebelle qui avait pris les armes le 11 avril 2021, jour du scrutin présidentiel. Réélu avec 79,32% des voix d’après les résultats officiels rendus publics ce lundi 19 avril, le président de la République, Idriss Deby, qui dirige le pays depuis 30 ans, n’aura savouré qu’un seul jour de son sixième mandat. Il est décédé ce mardi 20 avril 2021 à l’âge de 68 ans, selon les informations fournies par l’armée à la télévision d’État.

Le chef d’État tchadien, Idriss Deby, n’est plus. Il commandait son armée ce week-end contre le Front pour l’alternance et la concorde au Tchad (FACT), un groupe politico-militaire tchadien à dominante gorane, une ethnie saharienne, qui revendique « la libération totale de la région du Tibesti », dans le nord du pays. Des affrontements au cours desquels le président a été blessé par balles. Il a finalement succombé ce mardi 20 avril alors qu’il venait fraîchement d’être réélu pour un sixième mandat la veille. « Le président de la République, chef de l’Etat, chef suprême des armées, Idriss Déby Itno, vient de connaître son dernier souffle en défendant l’intégrité territoriale sur le champ de bataille. C’est avec une profonde amertume que nous annonçons au peuple tchadien le décès ce mardi 20 avril 2021 du maréchal du Tchad », a annoncé le général Azem Bermandoa Agouna, porte-parole de l’armée, dans un communiqué lu à l’antenne de TV Tchad.

À voir aussi  OUGANDA : L'opposant Bobi Wine attaqué par les forces de sécurité

Ces soldats du peuple tchadien ont affirmé le lundi 19 avril que plus de 300 rebelles ont été tués dans les provinces du Tibesti et du Kanem situées au nord du pays depuis le début des hostilités le dimanche 11 avril, jour de l’élection présidentielle. Cinq militaires tchadiens ont péri pendant ces assauts. L’armée rassurait la population que la situation était maîtrisée et que le calme devrait revenir. Mais, ce samedi 17 avril, vers l’après-midi, les combats ont repris entraînant du coup la mort du président de la République. Selon toujours l’annonce de l’armée, son fils, Mahamat Idriss Deby Itno, général de l’armée âgé de 37 ans, va assurer l’intérim à la tête d’un conseil militaire. 

A noter que Idriss Deby était à la tête du Tchad depuis le 2 septembre 1990 à la suite d’un coup d’État perpétré contre le chef d’État d’alors, Hissène Habré. Promu au rang de maréchal au mois d’août 2020, il venait d’être porté à la tête du pays pour un sixième mandat, selon des résultats provisoires divulgués ce lundi 19 avril 2021 par l’instance électorale nationale.

       

Laisser un commentaire