Home POLITIQUE CAMEROUN : Fête Nationale de l’Unité 2020: Cabral Libii annonce la création...

CAMEROUN : Fête Nationale de l’Unité 2020: Cabral Libii annonce la création d’un panthéon national pour rendre hommage aux héros de la Nation

0

Le président du Parti Camerounais pour la Réconciliation Nationale a fait cette promesse ce mardi 19 mai 2020, lors d’un discours aux Camerounais. Le président du Parti Camerounais pour la Réconciliation Nationale (PCRN), Cabral Libii, s’est adressé à ses compatriotes ce mardi 19 mai 2020, à la veille de la Fête Nationale de l’Unité, qui aura lieu ce mercredi 20 mai 2020, dans un contexte particulier, et dénuée de célébrations publiques en raison de la pandémie de COVID-19. Par Yannick A. KENNE

Le député du Nyong-et-Kellé a, dans son adresse à ses compatriotes, formulé des promesses, en l’occurrence la création d’un panthéon national, «où reposeront les restes des grandes figures de notre pays tels que Douala Manga Bell, Um Nyobe, Ahmadou Ahidjo, Francis Bebey, Mongo Beti ou encore Manu Dibango», ambitionne-t-il.

Il compte ainsi rendre hommage à ces héros de la nation, qui ont contribué, chacun dans son domaine, à bâtir la Nation camerounaise. Dans cette même veine, le patron du PCRN, qui semble très préoccupé par l’identité culturelle du Cameroun, envisage également de mettre sur pied une équipe d’experts qui va travailler à la réalisation d’un projet de création d’un institut du patrimoine culturel national.

Cependant, Cabral Libii regrette que cette identité culturelle soit fissurée désormais par une montée en puissance du repli identitaire, non sans déteindre sur l’unité nationale du pays.

À voir aussi  BENIN : Patrice Talon veut faire du Bénin “Label” touristique.

«Très peu de choses unissent désormais au quotidien les Camerounais. Le sentiment national s’est effrité et le repli identitaire a fortement progressé. Les compétitions intercommunautaires sont également visibles au niveau de l’administration ou les postes politiques où les positions acquises ou non par les différentes communautés, sont ostentatoirement défendues ou réclamées», fustige-t-il.

Et pour combattre cet état de chose, le candidat à l’élection présidentielle de 2018, qui n’a pas abandonné l’idée d’accéder à la magistrature suprême du pays, se promet de supprimer, s’il y accède, la notion de l’équilibre ethnique dans l’accès aux emplois publics, et de la remplacer par «une nouvelle formule de discrimination positive basée sur les critères sociaux et géographiques du lieu d’obtention du dernier diplôme».

Il importe de préciser que Cabral Libii a exprimé son désaccord suite à la décision du Chef de l’Etat de supprimer les célébrations autour de la Fête Nationale de l’Unité 2020. Pour lui, une parade militaire en cette circonstance, aurait suffi pour symboliser ce moment de la vie de la Nation.

Source : Cameroon.Info / Par Yannick A. KENNE