Home CULTURE AFRIQUE DU SUD : Thando Hopa, la reine des podiums « Vogue » .

AFRIQUE DU SUD : Thando Hopa, la reine des podiums « Vogue » .

0
Thando Hopa

Il était une fois Thando Hopa, mannequin sud africaine avec un particularité albinos, celle qui rêvait timidement de couverture de magazine international pas n’importe lequel mais le magazine de mode « Vogue ».

Voilà ce que disait Thando Hopa :  » Un jour, j’ai dit à un ami proche que ce serait vraiment superbe de voir une femme albinos sur une couverture de Vogue mais je n’aurais jamais imaginé que cette femme serait moi. »

Ainsi pour la toute première fois de son histoire, le magazine international Vogue a mis sur sa couverture « A LA UNE », la photo du mannequin sud-africaine, Thando Hopa. Elle devient ainsi la première femme albinos à apparaître sur la couverture du magazine de mode.

Le numéro du mois d’avril 2019 est consacré au continent africain, « Vogue » Portugal a fait appel à la jeune femme et au photographe Rhys Frampton, qui ont signé ensemble un cliché unique.

Thando Hopa – Photo de son instagram.

C’est avec beaucoup d’émotion que la reine des podiums s’est exprimé : « Un jour, j’ai dit à un ami proche que ce serait vraiment superbe de voir une femme albinos sur une couverture de Vogue mais je n’aurais jamais imaginé que cette femme serait moi. ‘Nous sommes les personnes que nous attendions.’ Je suis très émue car j’assiste à ce progrès et j’ai l’opportunité de prendre part à cette histoire et ce récit progressistes. Je suis arrivée à un point de ma carrière où j’apprécie toutes les parcelles de mon corps, en sachant que, peu importe où je vais, mon existence, telle qu’elle est aujourd’hui, a toujours été et sera toujours suffisante. Merci à Vogue Portugal de m’avoir fait entrer dans l’histoire par la petite porte ».

Biographie

Troisième d’une fratrie de quatre enfants, elle a un petit frère de quatre ans son cadet qui est également albinos. Sa mère est cinéaste tandis que son père est ingénieur. Elle grandit à Lenasia, un Township (bidonville) de Soweto en se cachant du soleil, mettant des manches longues pour protéger sa peau dépigmentée. Étant atteinte d’albinisme, elle a des problèmes de vue qui l’oblige à s’aider d’une loupe monoculaire. À l’adolescence, elle intègre la St Martin’s High School puis obtient un Bachelor of Laws à l’Université du Witwatersrand. En parallèle de son métier de mannequin, elle travaille comme procureure à la cour de Johannesbourg4.

En 2012, elle est repérée par le créateur sud-africain Gert-Johan Coetzee alors qu’elle se promène dans un centre commercial. C’est grâce à lui qu’elle défile pour la première fois, pour un créateur local. L’année suivante, elle fait la couverture du premier numéro de Forbes Life Africa4. Bien qu’être mannequin ne soit pas sa vocation, elle accepte de poser pour lutter contre les préjugés contre les albinos dans son pays sur les conseils de sa sœur4. Elle devient donc une activiste pour la diversité dans le monde de la mode6.

Thando Hopa – Photo facebbok page

En 2016, elle pose pour le photographe Justin Dingwall, pour sa série sur la beauté non-conventionnelle, « Albus ». Elle a également fait la couverture de Marie Claire dans son pays natal et est la première sud-africaine noire à poser pour le calendrier Pirelli créé par le rédacteur de Vogue UK, Edwards Enninful, avec dix-sept autres mannequins. En 2018, elle fait la couverture de Glamour South Africa avec la rédactrice en chef Asanda Sizani et le rappeur Nadia Nakai.

Thando Hopa est l’égérie pour la marque de cosmétique Vichy pour leur gamme de produits solaires.

En 2018, elle est listée parmi les 100 women, les 100 femmes les plus influentes de l’année, par la BBC. Elle avoue que l’une de ses modèles est le mannequin somalien Waris Diriee.

Thando Hopa – Photo facebook page