Connect with us

CHAUD TOO CHAUD

AFRIQUE : SAGA LOVE : Meilleur humoriste africain de l’année 2020

Publie

le

C’est une consécration pour le jeune prodige de l’humour français d’origine ivoiro-ghanéenne, il a été primé lors des “African Talent Awards 2020” ce samedi 26 décembre à Abidjan la capitale ivoirienne. Saga Love est élu Meilleur humoriste de l’année 2020, le trophée du meilleur comédien engagé pour la cause africaine. “African Talent Awards” est un événement annuel panafricain de distinction et de mérite des jeunes talents africains dans tous les domaines d’activités. Chris Niamké alias Saga Love a été nominé dans la catégorie “Best african comedian hired for Africa”, avant de gagner l’ensemble des votes et d’arriver au trône dans cette catégorie. Ze-africanews fait un retour sur la biographie de cet humoriste hors norme qui a déjà conquis l’ensemble des cœurs du continent africain.

Son nom sonne comme une saga familiale légendaire  : Saga love ! De son vrai nom Chris Niamké, cette généreuse âme, fier de ses origines, a fait de l’humour son domaine de prédilection. Saga Love s’est fait d’abord connaître sur les réseaux sociaux, dès 2013, ses vidéos font le Buzz : jusqu’à plus de 1 500 000 vues. Ses passages à la télé, dans l’émission “C’est mon choix” d’Evelyne Thomas sur la chaîne NRJ12, mais également dans “Enfin te voilà” sur CanalPlus, vont être des éléments moteurs qui vont le pousser à avoir une envie de monter sur scène pour s’approprier sa passion.

Après un court passage au Cours Florent à Paris, Saga Love se fait repéré par le producteur Samba Kanté et intègre la “team du rire du SambaShow”. Par la suite, avec ses deux confrères Bayou Sarr et Moussier Tombola, ils décident de former un trio renversant. Saga Love devient rapidement un pilier incontournable de cette tribune. Chez le jeune humoriste, le ridicule ne tue pas. Il l’utilise avec finesse pour arriver à son but : faire rire ! Du zouk antillais armé de son “anaconda” bien énervé, au blédard frustré, du contrôleur de la RATP provocateur au dragueur de train culotté, il passe au peigne fin tous les pans de la société. Les hommes politiques ne sont pas en reste, dans son répertoire, François Hollande, Taubira Christiane ou Rama Yade.

Son humour est parfois militant. A travers le rire, il sensibilise sur les dangers de la dépigmentation, dénonce le racisme, la discrimination, la non représentation des noirs à la télévision. Il soutient le combat d’Assa Traoré ou réagit sur la réaction de l’international Demba Ba. Saga Love est non seulement apprécié sur le continent africain mais également en Europe. 

Assa Traoré – Saga Love @Page Facebook

Saga Love est amusant au sens premier du terme. Un comédien confirmé. Il est parfois espiègle, joueur et même très provocateur, ce qui fait son succès auprès du public. Son objectif, faire oublier aux spectateurs leurs soucis grâce à son humour décapant. Vous êtes ainsi assommés dès les premières secondes par un tsunamie du rire. 

Sa double culture entre la France et l’Afrique, fait de lui un humoriste multiculturel qui sait surfer entre la douceur de l’écume française et les vagues africaines. Un atout qui fait grimper sa cote de popularité, chacun se retrouve dans son champs lexical humoristique. Son humour déferlant inspire même des écrivains français, l’auteure Alexandra Dauphine parle de Saga Love dans son ouvrage “Célibataire ? Faut pas t’en faire !”.

En 2016, il collabore avec Black M dans le clip “Je suis chez moi”, un rôle qui a encore une fois révélé les talents du jeune prodige aux côtés d’Anne Roumanoff, d’Amadou et Mariam, du rappeur Youssoupha, les Twins…

Celui qui utilisait son anaconda pour séduire les femmes a changé de cap, la maturité s’est imposée dans sa vie, il est papa d’une jolie petite fille Aïnoa. Saga Love sait s’adapter, pas de freins, pas de restrictions, pas de limite tant qu’il vit sa passion : l’humour. Sa maman, qu’elle aime de manière inconditionnelle, sa femmes qu’il aime et respecte et enfin sa fille, il est entouré de femmes qui l’inspirent dans son art au quotidien.

Depuis quelques semaines, Saga Love innove, c’est à travers sa page instagram qu’il anime une emission d’échange avec ses fans, assisté par sa femme alias “Maitre Bataka”, l’hussier de justice qui doit trancher les debats.” Les couples mixtes », “le mariage avec un sans papier”, “mon partenaire est nul au lit donc je le trompe”, “voleuse de mari qui s’assume “, “la mixité”.

Avec ce prix du Meilleur humoriste de l’année 2020, le trophée du meilleur comédien engagé pour la cause africaine, c’est le talent de Saga Love qui a été magnifié mais également son amour pour le continent qui a été reconnu.

Saga Love @Page Facebook
Maman Saga Love @Page Facebook
Maman Saga Love @Page Facebook
Continuer la lecture
Cliquez ici pour commenter

Laisser un commentaire

A LA UNE

AFRIQUE DU SUD –  Le principal parti de l’opposition a lancé sa campagne 

Publie

le

Ce samedi 17 Février à Pretoria en Afrique du Sud, le principal parti de l’opposition, l’Alliance Démocratique (DA), a lancé sa campagne électorale. Sept points sont annoncés par le chef du parti, John Steenhuisen, pour sauver le pays.

Ce samedi 17 Février, les partisans de John Steenhuisen étaient nombreux sur la pelouse des Unions buildings située près du siège du gouvernement. L’opposant John Steenhuisen en a profité pour présenter son programme en sept points pour « sauver l’Afrique du Sud ».

Devant une foule immense, John Steenhuisen a parlé des maux qui étouffent l’économie sud-africaine et qui ont provoqué une crise sociale. Il a également déclaré que son parti Alliance démocratique s’engage à réduire les taux de criminalité. Son ambition est de créer deux millions d’emplois, de mettre fin aux coupures intempestives de l’électricité qui paralysent le pays et de mettre en place un climat de cohésion sociale. Le plan détaillé de l’alliance Démocratiquei vise à apporter des solutions concrètes aux grands défis auxquels est confrontée l’Afrique du Sud.

John Steenhuisen a aussi mis l’accent sur la lutte contre la corruption. Il a appelé aux populations de voter pour le parti Alliance démocratique pour éradiquer la corruption qui a ruiné le parti au pouvoir depuis 30 ans.

Un message fort dans un lieu mythique qu’est les Unions buildings, siège du gouvernement de l’ANC (Congrès National Africain), parti au pouvoir depuis trois décennies.

C’est dans une ambiance festive avec le groupe “Les Confretis » que s’est terminée le meeting. Les leaders et alliés du parti démocratique ont rejoint John Steenhuisen sur la scène pour une photo de famille.

La date officielle des élections n’est pas encore annoncée mais l’alliance Démocratique est déterminée à faire entendre sa voix en ces périodes pré-électorales.

Continuer la lecture

A LA UNE

SÉNÉGAL – 100.000 Logements : Ismaila Madior Fall á Bambilor pour l’inauguration

Publie

le

Ce vendredi, le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, Ismaila Madior Fall, accompagné de la ministre Annette Ndiaye Seck, inaugurera la « Cité de la Diaspora » à Bambilor. Ce projet vise à prévenir la création de nouveaux bidonvilles et encourage la production massive de logements accessibles.

selon L’Observateur, l’objectif est de dynamiser et diversifier l’offre de logements pour les ménages à faibles revenus et/ou irréguliers, tout en facilitant l’accès au financement bancaire adapté. Avec une vision claire de renforcer l’écosystème de la construction, cette initiative témoigne de l’engagement du gouvernement Sénégalais envers sa diaspora.

Les 100 000 logements prévus dans ce projet ont été élaborés en partenariat avec le gouvernement Sénégalais et ses collaborateurs, cherchant à répondre aux besoins spécifiques et aux préoccupations en matière de logement des Sénégalais vivant à l’étranger.

Source : PressAfrik

Continuer la lecture

A LA UNE

SÉNÉGAL – Thione Niang “Je n’ai pas de programme, j’ai une vision”

Publie

le

Thione Niang ©Ze-Africanews

L’entrepreneur social Thione Niang est candidat à l’élection de février 2024. Dans cette interview exclusive, il nous dévoile sa vision, ses projets notamment, “Give One project”, “JeufZone” qui englobe un volet agricole, de formation mais aussi d’autonomisation des femmes. 

Ce fut l’occasion pour l’entrepreneur social, de revenir sur ses débuts, sur le processus de retour dans son pays d’origine, le Sénégal. Il a abordé la question politique : son engagement dans le ring politique tout en donnant son avis sur le paysage politique sénégalais. 

La politique africaine est un autre volet abordé dans cette interview. L’urgence de l’industrialisation du continent, l’urgence d’aider la jeunesse africaine afin qu’elle ait les mêmes opportunités de développement que les autres jeunes du monde, lui tient à cœur. 

Sur la question de l’école africaine, Thione Niang propose une refonte de celle-çi en commençant par un changement de paradigme et surtout du contenu des enseignements. Selon lui, il faut revenir sur nos fondamentaux à savoir nos propres modèles de représentations identitaires notamment Cheikh Anta Diop ou encore Nkrumah. 

Thione Niang, nous a également parlé de vision, sa vision et non un programme, pour donner à chaque sénégalais ce qu’il mérite aussi bien sur le plan de l’éducation, la santé, mais aussi sur le développement des infrastructures, qui selon lui, passe forcément et d’abord par l’autosuffisance alimentaire d’où son retour vers la terre pour un progrès agricole affirmé.

Il a fini par lancer un message fort à l’ensemble des sénégalais.

La suite de l’interview sur ce lien :

Thione Niang ©Ze-Africanews
Thione Niang ©Ze-Africanews
Thione Niang ©Ze-Africanews
Thione Niang ©Ze-Africanews
Continuer la lecture

DERNIERS ARTICLES

FACEBOOK

PUB

NEWS +