Home AFRIQUE DU NORD ALGÉRIE : Les manifestations du vendredi se poursuivent pour la 41ème fois.

ALGÉRIE : Les manifestations du vendredi se poursuivent pour la 41ème fois.

0
Manifestatnts algériens, ©algerie360.com

Les citoyens algériens sont désormais habitués aux rassemblements hebdomadaires les vendredis. Ils sont encore sortis dans les rues pour la 41ème fois consécutives ce vendredi 29 novembre 2019 pour deux principales raisons : contrecarrer le système en place et empêcher la tenue des élections présidentielles prévues le 12 décembre 2019.

Un dispositif sécuritaire impressionnant composé de camions à eau et d’un véhicule d’une lame antibarricade a été déployé ce vendredi 29 novembre pour bloquer les manifestants. Ce 41ème vendredi consécutif de protestation a été marqué par l’arrestation de plusieurs jeunes. D’autres ont été aspergés de gaz lacrymogènes dans le but de les disperser.

Le parlement européen s’est fortement opposé à ces arrestations qu’il juge totalement arbitraires et illégales. De la même manière, il s’offusque de l’interpellation et de l’arrestation de plusieurs journalistes, de syndicalistes, d’avocats, d’étudiants et de défenseurs des droits de l’homme. Le gouvernement algérien, pour de défendre, parle d’ingérence et de non respect des institutions algériennes par ledit parlement.

A noter que depuis le 22 avril 2019, suite à la démission du président de la République Abdelaziz Bouteflika, le « Hirak », mouvement populaire de contestation, réclame le démantèlement du système politique par lequel l’Algérie est dirigée depuis 1962.

Au moins 25 personnes ont été arrêtées dans la capitale, Alger, par la police peu avant la manifestation.