Connect with us

ATHLÉTISME

BURKINA FASO : Iron Biby, le champion du monde en levage de grumes, honoré

Publie

le

Le colosse burkinabé, Iron Biby, a été élevé le 23 décembre 2020 au titre « d’officier de l’ordre du mérite de la jeunesse et des sports Agrafe sportif. » Sportif de renommée internationale, âgé de 28 ans, Iron Biby, de son vrai nom Cheick Ahmed al-Hassan Sanou, est l’homme le plus fort du monde.

Premier Burkinabè à figurer au Guinness Book des records, en 2019, pour avoir soulevé 82 fois une personne de 60 kg en une minute, Cheick Ahmed al-Hassan Sanou, 28 ans, plus connu sous le nom d’Iron Bibu, a remporté le 6 avril 2019 à Leeds, au Royaume-Uni, le titre de champion du monde de log lift, une discipline qui consiste en un « porté d’épaule » de charges en forme de tronc d’arbre, en soulevant un poids de 220 kg.

Le colosse bobolais de 1,90 m, 187 kg et 66 cm de tour de bras espère un jour tirer un avion de la compagnie nationale Air Burkina, une ambition qui traduit toute sa volonté et sa persévérance.

Un peu gêné par sa corpulence quand il était plus jeune, Iron Biby était parti au Canada à l’âge de 17 ans pour des études en administration des affaires en travaillant en même temps comme vigile. À 21 ans, il découvre le powerlifting (« force athlétique »), une discipline proche de l’haltérophilie, mais où les charges sont plus lourdes et les gestes d’une amplitude plus réduite. Il n’a pas mis longtemps à impressionner le monde et se qualifie rapidement aux compétitions internationales.

Actuellement, il est au sommet de ce sport avec un entraînement quotidien de trois à quatres heures par jour et une alimentation riche. Parmi ses projets, figure celui d’un centre sportif à Bobo-Dioulasso afin de partager sa passion avec les enfants de son quartier.

Sur sa page Facebook, il a exprimé toute sa satisfaction et adresse ses remerciements à tout le peuple burkinabé. « Mes remerciements à toutes les hautes autorités du Burkina Faso pour cette distinction honorifique ainsi que ma famille et vous mes amis qui me souteniez depuis mes débuts. »

Continuer la lecture
Cliquez ici pour commenter

Laisser un commentaire

ATHLÉTISME

JEUX DE LA FRANCOPHONIE – Le Sénégal décroche 23 médailles, dont 10 Or

Publie

le

Les rideaux sont tombés sur les Jeux de la Francophonie dimanche 06 Aout 2023 à Kinshasa (RD Congo). Au terme de ces joutes, le Sénégal termine à la quatrième place avec 23 médailles: 10 Or, 7 Argent et 6 bronze.

Les athlètes sénégalais se sont bien comportés aux 9es de la Francophonie. La preuve, ils ont pu réaliser une bonne moisson avec 23 médailles (10 Or, 7 Argent et 6 bronze).

Ces performances ont valu à la délégation sénégalaise la 4e place au classement des nations. Ainsi, le Sénégal a conservé à Kinshasa le même classement que celui obtenu lors des Jeux de la Francophonie en 2017 à Abidjan.

Le Maroc a pris la première place du podium en récoltant 57 médailles : 22 or, 16 argent et 19 bronze. La Roumanie est deuxième avec 38 médailles : 17 or, 9 or et médailles: 6 or, 2 argent et 12 bronze.

La dernière marche du podium est occupée par le Cameroun qui obtient 38 médailles: 11 or, 13 argent et 14 bronze, rapporte le quotidien sportif « Stades ».

À ces 9es Jeux de la Francophonie, le Sénégal était représenté dans toutes les huit disciplines inscrites au programme: athlétisme, para-athlétisme, judo, cyclisme, basket (U-25), football (U20), et lutte.

Sur un bilan des médailles, le Sénégal a obtenu 3 or et 5 argent en athlétisme. En lutte, le Sénégal a glané 13 médailles : 6 or, 2 argent et 5 bronze.

Si Libasse Ndiaye a sauvé l’honneur en judo, l’équipe nationale féminine U25 de basketball a fait des merveilles en adjugeant l’or. Avec ces jeunes basketteuses, la relève pourrait bien être assurée en équipe nationale A.

Médailles du Sénégal
Athlétisme (8)
or (3) Saly Sarr (triple saut, 14m00), Louis François Mendy (110 m haies, 13″ 38), Cheikh Ti diane Diouf (400 m, 45″70) Argent (5): 4×100 m (3966). 4×400 m (3’03″66), Mamadou Fall Sarr (100 m, 10″17), Ousmane Si- dibé (400m haies, 49″58), Amath Faye (triple saut, 16m61)

Judo (1)
Bronze (1): Libasse Ndiaye (-100 kg)

Basket (1)
Or (1): Lionnes U25

Lutte (13)

Continuer la lecture

ATHLÉTISME

110 MÈTRES HAIES – L’athlète sénégalais Louis François Mendy bat le record et se qualifie aux JO de Paris

Publie

le

Il y aura un athlète senegalais aux Jeux Olympiques de Paris 2024 dans la catégorie 110 mètres Haies. Lors du meeting international de Troyes, samedi 1er juillet 2023, le coureur Louis-François Mendy a établi un nouveau record national du Sénégal sur 110m haies avec un temps de 13 secondes et 18 centièmes., Il avait déjà battu son propre record national lors du meeting de Genève avec un chrono de 13″36, il y a un mois.

Cette performance lui a non seulement permis de dépasser les minima olympiques fixés à 13 secondes et 27 centièmes, mais elle lui a ouvert les portes des championnats du monde d’athlétisme prévus à Budapest, en Hongrie, du 19 au 27 août 2023.

Continuer la lecture

ATHLÉTISME

JEUX OLYMPIQUES DE PARIS – Une perquisition en cours au comité d’organisation

Publie

le

Une perquisition est en cours, ce mardi matin 20 juin 2023, au siège du Comité d’organisation des Jeux Olympiques de Paris 2024 (Cojop), à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis). La nature de l’enquête judiciaire qui entraîne cette intervention n’a pas été précisée. Le Cojop a déclaré « collaborer pleinement avec les enquêteurs pour faciliter leurs investigations ».

Une autre perquisition est également menée à la Solideo (Société de livraison des ouvrages olympiques). Cette dernière a également affirmé « collaborer pleinement avec les enquêteurs et avoir remis tous les dossiers demandés ».

Les perquisitions sont faites par l’OCLCIFF (Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales) et la BRDE, brigade financière de la police judiciaire parisienne.

Une procédure relative aux achats « imprécise et incomplète » selon l’AFA
Le Cojop est constitué sous forme d’association loi 1901. La Cour des comptes suit de près son activité et doit publier un rapport très prochainement. En avril 2021, deux rapports de l’Agence française anti-corruption (AFA) sur l’organisation des JO avaient pointé des « risques d’atteintes à la probité » et de « conflits d’intérêts », égratignant l’image des JO « exemplaires » voulus par le patron du Comité d’organisation Tony Estanguet.

Ces deux rapports initiaux livrés début 2021, dont le Canard Enchaîné avait déjà évoqué la teneur il y a près d’un mois, sont consacrés au Comité d’organisation (Cojop) lui-même et à la Solideo. Les inspecteurs de l’AFA ont estimé que la procédure générale relative aux achats est « imprécise et incomplète », et ont souligné qu’il existait « parfois des situations de potentiels conflits d’intérêts non maîtrisés ».

Continuer la lecture

DERNIERS ARTICLES

FACEBOOK

PUB

NEWS +