Home A LA UNE CÔTE D’IVOIRE : Guillaume Soro accusé de tentative de « coup d’Etat ».

CÔTE D’IVOIRE : Guillaume Soro accusé de tentative de « coup d’Etat ».

0
Le procureur Richard Adou ©Yeclo.com

La justice ivoirienne a donné des éclaircissements ce jeudi 26 décembre 2019 sur les accusations formulées contre Guillaume Soro et le mandat d’arrêt international lancé contre lui. Selon le procureur Richard Adou, l’ancien Premier ministre et candidat à la présidentielle de 2020 voulait déclencher « une insurrection civile et militaire » dans le but de s’emparer du pouvoir. Pour confirmer les faits qui lui sont reprochés, le procureur a diffusé un enregistrement et montré des photos d’armes saisies.

Lors de sa conférence de presse de ce jeudi 26 décembre 2019, le procureur Richard Adou a énuméré les éléments saisis par les services dans les bureaux, sis à Abidjan la capitale, de l’ancien chef de la rébellion ivoirienne. Il y aurait notamment cinq gilets par balle, trois mitrailleuses lourdes, quatre missiles anti-char, une dizaine de Kalachnikov, des caisses de munitions.

C’est vrai qu’à priori, il n’y a pas de raison de craindre un coup d’État mais c’est pourtant Guillaume. Soro qui avait lui-même signé l’interdiction de posséder des armes à feu à la suite de la crise qui a marqué les élections présidentielles de 2015.

Le procureur dit avoir suffisamment de preuves pour arrêter Guillaume Soro d’autant plus que dans l’enregistrement sonore, il fait allusion à  un soulèvement populaire avec l’aide de l’armée.

Maître Affoussi Bamba, l’une des avocates de l’ancien chef du gouvernement reconnaît certes l’authenticité de cet enregistrement mais elle a tenu à préciser qu’il date de 2017. À l’époque, Guillaume Soro était président de l’Assemblée nationale et, à en croire toujours l’avocate, il tentait juste de déjouer un complot à la tête duquel était Alassane Ouattara.