Home ÉDUCATION SÉNÉGAL – Deux enseignants agressés chez eux par des voleurs

SÉNÉGAL – Deux enseignants agressés chez eux par des voleurs

0

Les faits se sont déroulés à Kelle, dans la commune de Merina Dakhar au département de Tivaouane, des individus armés s’en sont pris aux deux enseignants, Mademba Thiam et Mamadou Babou, dans la nuit du lundi 15 au mardi 16 février 2021 vers 2h du matin alors qu’ils dormaient dans leurs chambres. Ces voleurs, venus sans doute chercher de l’argent, ont blessé le premier par deux coups de machette à la tête en emportant sa pochette qui contenait sa pièce d’identité et d’autres documents  ainsi que la somme de 12 000 FCFA. Quant au deuxième instituteur, les agresseurs ont emporté son téléphone ainsi qu’une paire de chaussures tout en laissant sa chambre dans un désordre singulier.  Ze-africanews. a rencontré les deux victimes de cette cabale nocturne.

En plein couvre feu dû au coronavirus, ces voleurs qui semblaient bien connaître la maison, étaient à la recherche d’un commerçant du nom de Sidi Ndiaye. Mais, ils ignoraient certainement que ce dernier ne passait pas la nuit à la maison. Alors, ils ont attaqué les deux enseignants pensant qu’ils détenaient les clefs de la boutique.

« C’est vers deux heures du matin que plus de sept individus sont entrés dans notre maison. J’ai entendu les cris de Mademb Thiam qui a été attaqué en premier lieu. Ensuite, en essayant de voir ce qui se passait, un des assaillants m’a repéré et ils sont entrés dans ma chambre. Ils m’ont donné plusieurs coups avant de me demander où est l’argent. Je leur ai répondu que je n’avais pas d’argent et ils ont commencé à fouiller toute ma chambre sans rien trouver. Ils ont pris mon téléphone et une paire de chaussures. », confie M. Babou à Ze-africanews.

À voir aussi  SENEGAL : 130 sénégalais rapatriés des Etats-Unis sont arrivés à Dakar.

Cet enseignant, originaire de Thiès et en service depuis sept ans à l’école élémentaire de Kelle, a confié que les voleurs s’exprimaient en langue « pulaar » (peul). « Ils parlaient la langue pulaar et j’ai su à l’instant que j’avais à faire à des peuls. Ils pensaient que nous avions l’argent de Sidi Ndiaye ou que nous détenions la clef de sa boutique. Ils ont fouillé nos deux chambres et n’ont pas trouvé ce qu’ils cherchaient. », ajoute-t-il, fatigué et couché sur son matelas.

Présenté comme un enseignant sérieux, travailleur et surtout très discret, M. Thiam, en service à kelle depuis maintenant quinze ans, a été blessé par deux coups de machette à la tête. Il a été évacué à l’hôpital de Ngaye Mékhé, situé toujours dans le département de Tivaouane. 

La gendarmerie, sise à 9 km de Kelle, est venue ce mardi 16 février pour faire le constat à la maison avant d’amener M. Babou pour les besoins de l’enquête. Les cours ont été annulés à l’école élémentaire de Kelle sur instruction du directeur Mamour Sylla. Une réunion s’est tenue entre les collègues de l’établissement, indignés par ce qui s’est passé.

       

Laisser un commentaire