Home MANIFESTATIONS SÉNÉGAL – La Police lance la traque aux manifestants

SÉNÉGAL – La Police lance la traque aux manifestants

0

La Police sénégalaise est en train de mener une vaste opération d’arrestation de jeunes ayant pris part aux manifestations du jeudi 4 au lundi 8 mars 2021. Grâce aux caméras de surveillance ou aux vidéos largement partagées sur les réseaux sociaux, la police parvient à identifier certains manifestants qu’elle n’hésite pas à aller cueillir chez eux. Beaucoup d’entre eux sont déférés, d’autres ont été jugés et condamnés et une infime partie a été relaxée.

La Police sénégalaise s’active à traquer les personnes qui ont eu à manifester dans les rues suite à l’arrestation de l’opposant Ousmane Sonko. Des manifestations qui ont conduit au saccage des stations Total, au pillage des boutiques Auchan et à la destruction de beaucoup d’édifices publics. 

Depuis l’accalmie notée dans le pays le lundi 8 mars à la suite de la mise sous contrôle judiciaire du leader de Pastef, Ousmane Sonko, les policiers ont procédé aux arrestations de 500 jeunes, dont 350 déférés et 150 emprisonnés.

Ces chiffres ont été détaillés comme suit : à Pikine, 125 manifestants ont été déférés au parquet. À Ziguinchor et Bignona, 8 jeunes ont été envoyés en prison et 3 déférés. 40 manifestants ont été arrêtés puis libérés. À Mbacké également, 27 jeunes ont été placés sous mandat de dépôt.

À voir aussi  MALI : Coumba Bah, humaniste de premier plan.

À Mbour, 20 jeunes ont été déférés dont 2 mineurs, 4 ont été libérés. À Kaolack, 3 jeunes, dont le manager du groupe Keur Gui, ont été emprisonnés. À Louga, une trentaine de manifestants ont été arrêtés, dont 19 déférés et 4 placés sous mandat de dépôt. À Tambacounda, 5 personnes ont été arrêtées.

Des arrestations qui risquent d’entamer l’appel au calme et à  l’apaisement après plusieurs jours de guérilla sur presque l’étendue du territoire. Par ailleurs, le Mouvement pour la Défense de la Démocratie (MDD) va encore organiser une manifestation pacifique ce samedi 13 mars pour exiger particulièrement la libération de tous les détenus politiques, la restitution des droits civiques de Karim Wade et Khalifa Sall et la position claire du chef de l’Etat Macky Sall sur la question du 3e mandat.

       

Laisser un commentaire