Home SÉNÉGAL SÉNÉGAL – Macky Sall met fin : désormais les fonctionnaires vont réparer...

SÉNÉGAL – Macky Sall met fin : désormais les fonctionnaires vont réparer eux-mêmes leur véhicule, acheter du carburant, l’assurance

0
Président Macky Sall ©Gouvernement du Sénégal

En voilà une affaire qui risque de faire du bruit en ces périodes de vaches maigres. Depuis le 1er mars, certains fonctionnaires de l’Etat touchent des indemnités forfaitaires mensuelle destinés à l’acquisition et à la gestion de leur f-voiture de fonction. Et les montants varient entre 700 000 F Cfa net d’import pour les mieux lotis, à 150 000 F Cfa par mois, pour les moins dotés. En effet, par le décret d’application n°2021-05, la mesure prise par le chef de l’Etat par le décret n°2021-03 du 6 janvier dernier est entré en vigueur.

Le chef de l’Etat a signé le 6 janvier dernier, un décret octroyant des indemnités forfaitaires mensuelles à certains personnels de l’Etat et de ses démembrements. Un décret qui entre dans le cadre de la réforme du système de gestion du parc automobile de l’tat. Une réforme qui porte le désengagement intégral de l’Etat dans le processus d’acquisition et de gestion des véhicules administratifs A la place, il alloue une indemnité forfaitaire globale aux ayants-droits. Et ce ne sont pas ces derniers qui vont se plaindre. En effet, les montants perçus et nets de tout impôt sont importantes.

700 000 F Cfa par mois pour les Secrétaires généraux du gouvernement et 650 000 F Cfa pour les Directeurs Généraux. Les Secrétaires généraux adjoints du gouvernement décrochent la timbale, avec une indemnité mensuelle de 700 000 F Cfa, soit 8,4 millions F Cfa par mois. Les secrétaires généraux de ministères, les directeurs de cabinets des ministres touchent 650 000 F Cfa mensuels, soit 7,8 millions par an. Quant aux directeurs généraux des ministères, les directeurs généraux ou directeurs des établissements publics, des sociétés nationales, des agences et organismes publics similaires et assimilés, les autorités administratives indépendantes, ils vont percevoir 600 000 F Cfa par mois, soit 7,2 millions par an.

À voir aussi  TCHAD - L'ancien président, Hissène Habré, a tiré sa révérence à l'âge de 79 ans

500 000 F Cfa par mois pour les PCA et les hauts cadres de la Cours suprême et de la Cours des Comptes…
Les présidents des organes délibérants des ces structures pré-cités perçoivent eux, 500 000 F Cfa mensuels, soit 6 millions par an. Le même montant est octroyé au Premier avocat général, au secrétaire général de la cours suprême, aux présidents de sections de la cours suprême, au Premier avocat général de la Cours des Comptes, au secrétaire général de la Cours des Compte, au secrétaire général et aux présidents de chambres de la Cours d’appel, aux présidents de chambres de la Cours des comptes, aux présidents et procureurs des tribunaux de Grande instance et d’instance, au doyen des juges d’instruction, et au Conseiller au secrétaire général du gouvernement.

Les directeurs et chef de service à compétence nationale touche 400 000 F Cfa soit 4,8 millions par an, tandis que le secrétaire général de la médiature et les secrétaires généraux des établissements publics et sociétés nationale, agences nationales ou établissements assimilés touchent 300 000 F Cfa oit 3,6 millions par an. Les directeurs de d’agences régionales de développement, les secrétaires généraux des département, les secrétaires généraux des commune chefs-lieux‡ de département touchent 250 000 F Cfa, soit 3 millions par an et les secrétaires municipaux, moins dotés ont 150 000 F Cfa soit 1,8 million par an.

Source : Jootay.net / Par Mbaye Thiandoum – Les Echos

       

Laisser un commentaire