Home RELIGION SÉNÉGAL – Un “Ndogou royal” offert par les chrétiens aux musulmans

SÉNÉGAL – Un “Ndogou royal” offert par les chrétiens aux musulmans

0
@Page Facebook “Let’s Go sortir Sénégal Officiel"

Par notre envoyé spécial à Dakar Amadou Thiam.

Le Sénégal peut se targuer d’être un pays assez particulier de par la tolérance, l’affection et l’amour singulier qui existe entre les religions. Les chrétiens et les musulmans vivent en parfaite harmonie, et ce, depuis plusieurs générations. En ce mois de Ramadan 2021, les chrétiens du groupe Facebook “Let’s Go sortir Sénégal Officiel » se sont illustrés en distribuant près de 2600 sachets de repas, au quartier Liberté 6, le mercredi 21 avril 2021 à l’heure de la rupture du jeûne, plus connu en langue locale sous le terme « ndogou« . Un geste magnifié partout dans le pays et qui consolide la parfaite cohabitation entre les deux communautés. 

Les membres du groupe « Let’s go sortir Sénégal Officiel » riche de plus de 130 000 membres pourrait être définitivement nommé le groupe de l’année. Et pour cause, un “Ndogou royal” a fédéré les membres en ce mois de ramadan. Des « ndogous » ont été distribués aux musulmans. Une action qui a donné une leçon de solidarité et de tolérance au monde entier. Un geste que les organisateurs ont justifié par les bonnes relations qui ont toujours été entretenues par les deux communautés. Étienne Mamadou Ndour, le principal initiateur, a précisé sur sa page Facebook que cette initiative est le corollaire de plusieurs mois de joie, de plaisanterie, de grande harmonie avec les musulmans qui sont de vrais amis. « Ce qui s’est passé hier sur le rond-point liberté 6 est un symbole de cette union, c’est une manière de dire que ce leg que nous avons reçu nous devons le perpétuer. Les commerçants et les passants étaient tous très heureux de nous voir tous communier pendant ce mois du ramadan. Ce sont des manifestations de solidarité rares que l’on ne voit pas dans d’autres pays mais au Sénégal l’acceptation de l’autre est ancrée en nous. », a-t-il expliqué.

Tout est parti du mois de carême, les membres de confession musulmane du groupe ont commencé à poster leurs sorties culinaires à Séras, où ils allaient manger de la viande grillées. Ils publiaient également des plats améliorés qui faisaient savourer les membres chrétiens. Le carême passe et le ramadan arrive. La riposte ne se fait pas attendre. C’est la remontada. Les membres de confession chrétienne prennent la relève, c’est à leur tour de se rendre à Séras pour les grillades de viande qu’ils diffusent dans le groupe à travers un live. Après des jours de face à face, pour finir en beauté, les membres chrétiens organisent un “ndogou royal » pour leur frères. Une belle manifestation de leur fraternité. Une somme individuelle de 1000 FCFA a été demandée pour organiser cet évènement.  « Nous avions envie de faire un vrai geste pour nos amis musulmans et de leur offrir des ndogous. Nous avons lancé une cagnotte sur le groupe, que nous remercions pour sa collaboration. L’idée a enchanté tout le monde. Nous avons reçu énormément de contributions. », a laissé comprendre Etienne Mamadou Ndour.

À voir aussi  SÉNÉGAL - “MDHM”: les dessous du divorce de Marodi d’avec Halima Gadji qui percevait 300.000 FCFA pour 8 mois de tournage

Le Sénégal est véritablement un modèle spécifique d’entente et de concorde entre musulmans et chrétiens. Cette action symbolique et pleine d’enseignements intervient dans un contexte interne socio-politique tendu. Les récentes manifestations ont fait craindre le pire. Du côté des hommes politiques, certains surfent sur la notion d’ethnicité pour créer des divisions au sein de la société sénégalaise. La population de son côté, consciente du danger que cela peut produire, refuse d’aller dans ce sens. Dans ce groupe composé de toutes les couches de la population wolof, serrer, diola, manjak, peul, musulman chrétiens, ceddo… Les membres ont voulu cultiver ce vivre ensemble à la sénégalais si paisible, si chaleureux, si tolérant imprégné dans une parfaite Téranga sénégalaise. Ce “Ndogou” c’est également une façon de renforcer la cohésion sociale qui existe déjà entre les deux principales communautés religieuses. 

Cependant, partout dans le monde, les problèmes d’ethnicité sont souvent caractérisés par des conflits interculturels qui peuvent déboucher sur du racisme, de la xénophobie, de l’ethnocentrisme et parfois à des guerres civiles meurtrières, au Sénégal, force est de noter que ni les communautés, ni les chefs religieux ni même la classe politiques ne doivent favoriser cela. Ce “Ndogou royal” est un message fort adressé à tout le pays qui incarne un modèle singulier de cohabitation entre chrétiens et musulmans qui sont les fondements du dialogue islamo-chrétien. Une richesse que les sénégalais ont de commun, un trésor à ériger au monument de la préservation nationale. A noter qu’au Sénégal, les musulmans représentent plus de 90 % de la population.

       

Laisser un commentaire