Home ATHLÉTISME AFRIQUE DU SUD : Athlétisme : La coureuse Caster Semenya perd son...

AFRIQUE DU SUD : Athlétisme : La coureuse Caster Semenya perd son procès.

0
ph : Ouest France

Caster Semenya, 28 ans n’a pas réussi à faire annuler un règlement imposant aux femmes « hyperandrogènes » comme elle de faire baisser leur taux hormonal naturel. Le Tribunal arbitral du sport lui a donné tort, le mercredi 1er mai. Et cette décision est sans appel.

La double championne olympique sud-africaine du 800 m (Londres en 2012 et Rio en 2016) devra bien continuer à prendre des médicaments pour faire baisser artificiellement son taux naturel de testostérone, hormone mâle lui conférant des qualités athlétiques hors norme. C’est contre ce dopage inversé qu’elle s’est élevée en portant plainte en février auprès du TAS. En vain.

En raison de son aspect masculin, Caster Semenya, avaient provoqué de nombreuses plaintes de ses concurrentes, dès 2009, l’accusant d’être un homme transgenre déguisé. Des analyses avaient ensuite établi qu’elle était hyperandrogène. Elle avait été suspendue le temps d’éclaircir son cas, et ce, un an. La Fédération internationale d’athlétisme avait fixé un taux maximal de testostérone pour être qualifiée dans les compétitions. Le but étant de garantir l’équité sportive entre tous les concurrents.

Cette décision pose naturellement une question d’étique.