Home POLITIQUE SÉNÉGAL – Biram Souleye Diop et Abass Fall bénéficient d’une liberté provisoire

SÉNÉGAL – Biram Souleye Diop et Abass Fall bénéficient d’une liberté provisoire

0
Abass Fall et Biram Souleye Diop @Senego.com

L’administrateur du parti Pastef, Biram Souleye Diop et Abass Fall, coordonnateur section Dakar, ont obtenu une liberté provisoire ce jeudi 25 mars 2021. Après la libération de Guy Marius Sagna, Assane Diouf et Clédore Sène la veille, les deux membres de Pastef-les Patriotes rentrent chez eux après plus d’un mois de détention. Ils étaient poursuivis pour « association de malfaiteurs, complicité de diffusion de contenus contraires aux bonnes mœurs, menace de voie de fait et violence. »

Les libérations se poursuivent au Sénégal. Après la mise en liberté des activistes Guy Marius Sagna, Assane Diouf et Cledore Sène hier mercredi 24 mars, Birame Soulèye Diop, administrateur de Pastef et Abass Fall, coordonnateur Pastef Dakar, ont bénéficié d’une liberté provisoire ce jeudi 25 mars. Ils étaient généralement poursuivis pour appel à la violence et menace de détruire les biens des gens appartenant à l’Alliance Pour la République (APR), parti au pouvoir. En effet, avant leur arrestation, la police avait repéré des messages audio fuités de groupes WhatsApp restreints dans lesquels des jeunes se réclamant du parti de Ousmane Sonko appelaient à «mener la vie dure aux Forces de l’ordre, à mettre le feu aux entreprises françaises, mais aussi à incendier des maisons de proches du pouvoir».

À voir aussi  SÉNÉGAL : Cheikhou Oumar Talla honoré à Pikine

Patricia Mariame Ngandoul, épouse de l’administrateur du parti Pastef, Birame Souleye DIOP a été arrêtée à la suite d’une plainte de Mahmoud Saleh, ministre d’État et directeur de cabinet du président Macky Sall. Alors, Biram Souleye Diop et Abass Fall, soupçonnés de fomenter cette vendetta ont été arrêtés et placés sous mandat de dépôt le 23 février 2021.

Toutes ces arrestations faisaient suite à la plainte déposée par une jeune masseuse de 21 ans, Adji Sarr, le 3 février 2021. Cette dernière accuse le principal opposant et leader de Pastef les Patriotes, Ousmane Sonko, de viol et de menace de mort. L’arrestation de Ousmane Sonko, le jeudi 4 mars 2021, a provoqué une vague de manifestations dans tout le pays occasionnant ainsi 14 morts et plus de 590 blessés. Le leader de Pastef est inculpé et placé sous contrôle judiciaire depuis le lundi 8 mars même s’il continue de crier au complot ourdi par le chef de l’Etat Macky Sall..

Ces libérations étaient une exigence du Mouvement pour la Défense de la Démocratie (M2D), la société civile et les guides religieux du pays. Le processus de décrispation et de maintien de la paix est ainsi lancé.

       

Laisser un commentaire