Home POLITIQUE SÉNÉGAL – Pastef perd un allié de taille à Touba

SÉNÉGAL – Pastef perd un allié de taille à Touba

0
Serigne Abdou Samath Mbacké @Dakarmidi.net

Décidément, la politique au Sénégal connaît souvent des rebondissements inattendus. Abdou Samath Mbacké, fils de Serigne Cheikhouna Mbacké, l’un des fils du troisième khalif général des mourides, a décidé de tourner le dos à Ousmane Sonko et à travailler à côté du chef de l’Etat, Macky Sall. Une démission que le guide religieux justifie par le manque d’estime que le leader de Pastef-les Patriotes affiche à l’endroit du khalif général des mourides, Serigne Mountakha Mbacké, principal artisan du retour de la paix dans le pays. « Aujourd’hui j’ai décidé d’accompagner le président Macky Sall », a-t-il déclaré face à la presse ce samedi 27 mars 2021.

Serigne Abdou Samath Mbacké, petit-fils de l’actuel Khalif général des mourides, Serigne Mountakha Mbacké, n’est plus membre du Pastef. Dans une conférence de presse diffusée sur Mouride Tv ce samedi 27 mars, le guide religieux, allié fort de Pastef à Touba, a annoncé qu’il va désormais rejoindre le camp présidentiel pour, dit-il, apporter son aide à la population et à la jeunesse sénégalaise dans ce contexte difficile. « J’ai décidé de tourner le dos à Pastef. Je vais désormais soutenir le Président de la République, Macky Sall. C’est un nouvel engagement politique, le premier que je vais véritablement avoir. J’ai déjà discuté avec Son Excellence Macky Sall sur l’urgence qu’il y a d’aider les populations et surtout les jeunes. Sur le terrain  politique,  je ne cherche rien de personnel. Le Président fait d’énormes efforts pour ce pays mais, pour la plupart du temps, ses efforts ne profitent pas aux véritables cibles.« , a-t-il affirmé.

Pour le marabout, Ousmane Sonko ne reconnaît pas que c’est le khalif général des mourides qui a été à l’origine du retour de la paix sur l’étendue du territoire national après les heurts qui ont éclaté dans le pays du jeudi 4 au lundi 8 mars 2021. Serigne Abdou Samath Mbacké explique que le leader de Pastef continue de faire le tour des gens qu’il estime avoir participé à sa libération et au retour au calme au Sénégal sans penser au khalif des mourides. « J’estime que Sonko ne croit pas sincèrement que Serigne Mountakha est à l’origine de cette paix qui a été recouvrée par lui-même, d’une part et d’autre part,  par les Sénégalais. Je vois qu’il est allé rencontrer ceux qu’il considère comme étant les vrais acteurs de cette sérénité et paix. », a-t-il précisé.

À voir aussi  COTE D'IVOIRE : La Déclaration du PDCI-RDA depuis Paris.

C’est un vrai coup dur pour Ousmane Sonko et Pastef qui commençaient à avoir une base assez solide dans la ville de Touba. Le jeu politique ainsi que la course aux alliés sont désormais lancés. Apparemment, entre le Pastef d’Ousmane Sonko et l’APR du chef de l’Etat Macky Sall, l’histoire est loin d’être finie.

       

Laisser un commentaire