Home AGRICULTURE AFRIQUE : Le Ghana et la Côte d’Ivoire accusent les multinationales du...

AFRIQUE : Le Ghana et la Côte d’Ivoire accusent les multinationales du chocolat

1

Les deux pays ouest-africains, le Ghana et la Côte d’Ivoire qui représentent les deux tiers du marché mondial du cacao, ont lancé une offensive médiatique pour dénoncer l’attitude des multinationales dans l’approvisionnement de ce produit. Pour ces deux pays, les multinationales refusent délibérément de payer la prime spéciale qui s’élève à 400 dollars par tonne.

Le Ghana et la Côte d’Ivoire reprochent aux multinationales Mars et Hershey, deux grands géants chocolatiers américains, d’acheter du cacao ou du beurre sans payer la prime allouée aux planteurs et négociée en 2019. A ce rythme, les planteurs, dont les conditions de travail ne s’améliorent pas vraiment, risquent de sombrer dans une misère totale.

Dans un communiqué de presse, un premier de ce genre, le Ghana Cocoa Board (Cocobod) et le Conseil Café Cacao (CCC) de la Côte d’Ivoire mettent la pression pour que l’ensemble du contrat soit respecté pour la survie des planteurs. Les deux institutions dénoncent un complot organisé par les multinationales et annoncent la suppression immédiate de tous les programmes de certification de Hershey dans les deux pays. Des programmes qui assurent l’achat du cacao selon les critères de production éthiques. Cette situation inédite fait dire à un trader que le Cocoboad et le CCC « vont faire du bruit car la presse va s’en mêler (…) Les questions d’éthique sont devenues importantes pour les consommateurs occidentaux. « 

À voir aussi  AFRIQUE : La plate-forme eWTP du groupe chinois Alibaba va monter en puissance en Afrique

Le président du Syndicat national agricole pour le progrès en Côte d’Ivoire, Moussa Koné, trouve que la situation des planteurs est très inquiétante. Ils ne perçoivent que 6% des 1000 milliards de dollars générés par an par le marché du cacao et du chocolat entre les mains des grands industriels.

Les multinationales en question ont manifesté leur bonne foi en assurant payer le DRD et aider les planteurs.

       

1 COMMENT

Laisser un commentaire