Home BANQUE GABON : Le gouvernement va débourser 4700 milliards de FCfa en trois...

GABON : Le gouvernement va débourser 4700 milliards de FCfa en trois ans pour la relance de l’économie

0

La pandémie du coronavirus a davantage fragilisé, comme partout dans le monde, et ses impacts sur l’économie des pays africains sont désastreux. Pour ne pas se retrouver avec des économies à l’agonie, chaque Etat met en place un plan de relance. Le Gabon n’est pas en reste. En effet, le gouvernement compte injecter 4700 milliards de FCfa, en partenariat avec le secteur privé, pour relancer son économie.

Le Gabon veut relancer sa croissance économique mise à terre par la pandémie du coronavirus. Le gouvernement veut accélérer les réformes structurelles et mettre en œuvre des projets porteurs. Il prévoit notamment un effort de plus de 4700 milliards de francs CFA sur les trois années à venir, financés majoritairement par le secteur privé et les partenariats public-privé.

Si l’on en croit le ministre de l’Economie, Nicole Janine Lydie Roboty, les réformes structurelles porteront sur la réorganisation du cadre institutionnel de certains secteurs comme les infrastructures, l’agriculture, l’habitat, l’énergie et la filière bois. Le gouvernement va débourser, selon le ministre, « plus 4700 milliards de francs CFA sur les trois années à venir, financés majoritairement par le secteur privé et les PPP ». « L’effort de l’Etat ira prioritairement vers l’accélération des projets porteurs de croissance tels que la santé, l’éducation et le social », a-t-elle ajouté.

À voir aussi  FRANCE : Le président Emmanuel Macron va bien

Le secteur énergétique sera au cœur du plan de relance. En effet, les ressources pétrolières  constituent plus de 80% des revenus du pays, 45 % du PIB (Produit intérieur brut) et 60 % des recettes budgétaires. Avec un taux de croissance de 3,4% en 2019, le PIB du Gabon a chuté de cinq points pour se situer à moins de 2%. Le pays pourrait voir ainsi, en raison de la pandémie du coronavirus, son taux de croissance  tomber à 0,5% en 2020.

       

Laisser un commentaire