Home RÉSEAUX SOCIAUX OUGANDA : Google rejette la demande du gouvernement

OUGANDA : Google rejette la demande du gouvernement

0

Le gouvernement ougandais a demandé à Google, le géant américain, de fermer 17 chaînes YouTube accusées d’être responsables, au mois de novembre 2020, de certaines manifestations dans le pays ayant conduit à la détention de l’opposant Bobi Wine, candidat à l’élection présidentielle. Google a tout bonnement refusé de répondre favorablement à cette demande jugeant les motifs trop légers. 

La Commission Ougandaise des Communications (UCC) avait formulé la demande de la fermeture de certaines chaînes YouTube le 9 décembre 2020. En effet, l’UCC affirme avoir reçu des plaintes dont l’une provient du ministre de l’Intérieur. Cet engagement du gouvernement ougandais contre ces chaînes YouTube est motivé par le comportement de certains internautes qui profiteraient des réseaux sociaux pour diffuser de fausses informations. Des publications qui sèment le désordre dans le pays et qui transgressent les lois et règlements de l’Ouganda sur la communication. 

Dans la lettre adressée à Google, l’UCC affirme que les publications de ces chaînes YouTube en question contiennent « des messages extrémistes ou anarchiques, y compris des messages susceptibles d’inciter à la violence contre des parties du public, en raison de leurs tribus et de leurs opinions politiques […] et peuvent compromettre la sécurité nationale et provoquer un sabotage économique. »

À voir aussi  SÉNÉGAL : Bouna Coundoul encense Édouard Mendy

Cependant, le géant américain, Google, ne compte pas satisfaire aveuglément la demande des autorités ougandaises. Il exige des raisons plus solides pour mettre un terme à cette liberté d’expression dans les réseaux sociaux.

       

Laisser un commentaire