Home LITTÉRATURE RWANDA : Beata Umubyeyi Mairesse lauréate 2020 du prix des 5 continents

RWANDA : Beata Umubyeyi Mairesse lauréate 2020 du prix des 5 continents

0
Beata Umubyeyi Mairesse

L’auteure franco-rwandaise Beata Umubyeyi Mairesse est la lauréate 2020 du prix des 5 continents de la Francophonie pour son roman Tous tes enfants dispersés. Le Prix sera remis à Paris, au siège de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), en marge de la Journée internationale de la Francophonie prévue le 20 mars 2021.

Le prix 2020 des 5 continents de la Francophonie est décerné à l’auteure d’origine rwandaise Beata Umubyeyi Mairesse. Le prix récompense son roman “Tous tes enfants dispersés” publié en 2019 aux éditions Autrement. “Ode à la transmission, à la pulsion de vie, ce roman d’une grande émotion contenue porte les voix de trois générations dans la mémoire des années génocidaires afin de retrouver un sens de la vie. Il y est question des retrouvailles douces-amères entre une vieille mère et sa fille qui avait pu échapper au génocide du Rwanda, occasion d’une évocation à la fois historique et intime de ces années cauchemardesques dont nous garderons mémoire grâce aux témoignages des poètes et des justes”, a noté le Jury international, présidé par Paula Jacques.

Créé en 2021, le Prix des cinq continents est doté d’un montant de 10.000 euros. Il vise à révéler des talents littéraires reflétant l’expression de la diversité culturelle et éditoriale en langue française sur les cinq continents. Ce prix permet également d’offrir à l’auteur(e) une visibilité au niveau international. Le lauréat bénéficie ainsi d’un accompagnement promotionnel pendant toute une année, l’OIF assurant sa participation à des rencontres littéraires, foires et salons internationaux identifiés de commun accord avec lui.

À voir aussi  LITTERATURE : L'écrivaine américaine Toni Morrison décédée.

Le prix des 5 continents est ouvert aux textes de fiction narratifs (roman, récit et recueil de nouvelles) publiés annuellement. Il accueille tout auteur d’expression française quelle que soit sa maturité littéraire.

Le ou la lauréat(e) est choisi par le jury international, présidé par Paula Jacques (Égypte-France). Il est composé de : Jean-Marie Gustave Le Clézio (Maurice), Lise Bissonnette (Canada-Québec), Ananda Devi (Maurice), Hubert Haddad (France-Tunisie), Monique Ilboudo (Burkina Faso), Vénus Khoury-Ghata (Liban), Liliana Lazar (Roumanie), Wilfried N’Sondé (Congo), René de Obaldia de l’Académie Française (Hong Kong), Lyonel Trouillot (Haïti), Abdourahman Waberi (Djibouti), Jun Xu (Chine) et Gilles Jobidon (Canada-Québec).

Beata Umubyeyi Mairesse est née et a grandi à Butare, au Rwanda. Elle a survécu au génocide des Tutsi en 1994. Elle immigre en France en juillet de la même année. Après le lycée, elle entame des études littéraires (hypokhâgne et khâgne), obtient un diplôme de l’Institut d’études politiques de Lille, puis un DESS en coopération internationale et développement à l’Université Panthéon-Sorbonne. Elle a travaillé pour des ONG internationales avant de s’installer en 2007 à Bordeaux où elle coordonne des projets de prévention en santé. Elle y a fondé et co-anime un cercle de lectures afro-caribéennes.

Son premier recueil de nouvelles “Ejo”, publié en 2015 aux éditions La Cheminante, a obtenu plusieurs prix dont le prix François Augiéras en 2016. Beata Umubyeyi Mairesse publie “Lézardes”, son second recueil de nouvelles, en 2017 et “Après le progrès”, un autre recueil de 45 poèmes en prose, en 2019.

       

Laisser un commentaire