Home RELIGION SOMALIE : Cinq civils tués dans un hôtel de Mogadiscio

SOMALIE : Cinq civils tués dans un hôtel de Mogadiscio

0

Le porte-parole de la police somalienne, Sadik Dudishe, a annoncé l’attaque perpétrée dans un hôtel par des islamistes radicaux nommés Chabab le dimanche 31 janvier 2021. Une voiture piégée a explosé devant l’Afrikhotel, à proximité de l’aéroport, avant que des hommes lourdement armés n’entrent dans l’hôtel échangeant des coups de feu avec les agents de sécurité. Un acte criminel qui a occasionné cinq morts et une dizaine de blessés. 

Les chabab n’ont pas tardé à revendiquer l’attaque meurtrière de l’Afrikhotel, endroit très prisé et situé dans la capitale somalienne. Dans un communiqué publié sur un site pro-chabab le jour même de l’attaque, ils ont déclaré : « les moujahidines participent à une opération en cours à l’intérieur de l’Afrikhotel, où des membres des apostats sont postés. »

Les échanges de tirs entre les assaillants qui se sont retranchés dans une pièce du bâtiment principal et l’armée somalienne venue porter secours aux clients ont duré plusieurs heures, de 17h jusqu’aux alentours de minuit. Cinq civils ont trouvé la mort alors que trois des quatre assaillants ont été finalement abattus par l’armée, le dernier s’est fait exploser.

À voir aussi  TUNISIE: Kaïs Saïed et Nabil Karoui vers un second tour selon Sigma conseil et Emrhod.

À en croire le ministère de l’information de la Somalie, parmi les victimes  de cet attentat des chabab, figure le général Mohamed Nur Galal, un ancien haut responsable de l’armée, très connu dans le pays.

Depuis plus de trente ans, les chabab ont pris le contrôle de la capitale somalienne et de beaucoup de zones stratégiques du pays. Cependant, en 2011, ils ont été chassés de Mogadiscio par les troupes de l’Union africaine (UA) qui appuient le gouvernement fédéral.

Dans ce climat de tension et d’instabilité accrue, des élections présidentielles et législatives sont prévues le 8 février 2021 mais aucun consensus n’est trouvé entre le gouvernement qui à l’appui de la communauté internationale et les États régionaux somaliens.

       

Laisser un commentaire