Home AFRIQUE DE L’OUEST CÔTE D’IVOIRE : Mamadou Coulibaly parle de la désobéissance civile

CÔTE D’IVOIRE : Mamadou Coulibaly parle de la désobéissance civile

0
Mamadou Coulibaly

L’homme politique Mamadou Coulibaly a abordé la question de la désobéissance civile mais également les questions des médias audiovisuels et répond au PDG de Life TV. Nous avons relevé quelques extraits de la vidéo.

Bonjour à tous, cette semaine je vais faire deux mises au point sur différentes interpellations reçues. La première mise au point concerne le processus de désobéissance civile lancé par les groupes, mouvements et partis politiques d’opposition.

Beaucoup de gens pensent surtout le RHDP que la désobéissance civile signifie prendre des machettes et aller brûler et aller casser et empêcher les gens de travailler… parce qu’ils ne comprennent pas le concept de désobéissance civile.

Il n’a jamais été dit que que nous allons prendre les machettes et essence et aller bruler les boutiques des gens, les commerces des gens, empêcher les gens d’aller au travail, NON, ça ce n’est pas de la désobéissance civile. Nous devons payer les factures, nous devons manger, nous devons produire, l’économie est déjà en mal depuis quelques temps et ce n’est pas à nous d’aller la lettre encore plus à mal.

À voir aussi  SENEGAL-LEGISLATIVES : Sonko : 4ème en Suisse, Abdoul Mbaye 1er à Bâle !

Mais nous disons que le process électoral, les élections, la commission électorale, le Conseil constitutionnel, la liste électorale, le candidat usurpateur qui ne doit pas être sur la liste mais qui y inscrit quand même, le président sortant Ouattara que ceux-là sont nos cibles et qu’on ne laissera pas faire.

La deuxième mise au point c’est une interpellation que j’ai vu hier du PGD de lit TV Patrick Savegnon qui me fait réfléchir : « Il dit que voilà des opposants qui se plaignent de ne pas avoir accès à la RTI, la chaine gouvernementale nationale, et puis moi je mets à leur disposition ma chaine de télévision pour exprimer leurs idées, d’exposer leurs idéaux et puis les voilà qui refusent de venir….Monsieur Ouattara se réserve la RTI et il nous oblige nous les opposants à ne pas aller sur la RTI car nous sommes chassés de labas et il nous obligent d’aller sur des chaines privées pour aller faire de la publicité là et où notre voix ne porte pas comme il se doit… »