Home ENVIRONNEMENT CÔTE D’VOIRE : Akinwumi Adesina nommé champion de l’initiative « la Grande...

CÔTE D’VOIRE : Akinwumi Adesina nommé champion de l’initiative « la Grande muraille verte »

0
Akinwumi Adesina @Capture Facebook

Le président de Banque africaine de développement (BAD), Akinwumi Adesina, a été nommé champion de la mobilisation des ressources de l’initiative « la Grande muraille verte » lors d’un forum organisé en marge de l’édition 2021 du « One Planet Summit » qui s’est tenu à Paris.

La Grande muraille verte consiste à planter une mosaïque d’arbres, de prairies, de végétation et de plantes sur 8 000 kilomètres de long et 15 kilomètres de large à travers le Sahara et le Sahel. Le président de la BAD a été nommé champion de cette initiative africaine lors d’un forum organisé en marge du « One Planet Summit 2021 ». « Je voudrais également saluer la détermination d’Akinwumi Adesina, le président de la Banque africaine de développement, qui a accepté de jouer le rôle de champion de la mobilisation des ressources et d’aider à lever, d’ici 2030, tous les fonds nécessaires à la réalisation de la Grande muraille verte », a déclaré le Président français, Emmanuel Macron.

Akinwumi Adesina aura ainsi pour mission d’assurer la mobilisation des moyens garantissant le soutien politique et économique nécessaire. L’initiative « la Grande muraille verte » constitue, selon Macron, une première étape vers les solutions ancrées dans la nature ainsi que vers les solutions s’appuyant sur le dynamisme des éco-solutions en Afrique ». « En termes de sécurité et de viabilité, la France est très impliquée dans cette région. Nous devons renforcer cette initiative au bénéfice des onze pays concernés », a-t-il déclaré.

Akinwumi Adesina a annoncé que la BAD mobilisera jusqu’à 6,5 milliards de dollars américains au cours des cinq prochaines années en faveur de l’initiative « la Grande muraille verte », se joignant ainsi aux institutions multilatérales de développement, aux gouvernements et aux partenaires du développement qui ont promis d’y consacrer plus de 14 milliards de dollars. La Banque mondiale a, de son côté, promis un financement de plus de 5 milliards de dollars pour permettre de surmonter les difficultés posées par la réhabilitation et la dégradation des sols et des terres ainsi que pour tenter de résoudre les problèmes concernant le lac Tchad.

À voir aussi  SÉNÉGAL : Assane Diouf, l’insulteur public N°1 est libre

 « Au moment où nous remontons la pente face au coronavirus et à ses répercussions sur notre monde, nous devons réajuster notre modèle de croissance. Nous devons prioriser la croissance qui protège l’environnement et la biodiversité, et cesser de privilégier celle qui compromet notre bien commun », a déclaré Akinwumi Adesina. Le Président de la BAD estime que la Grande muraille verte fait partie du système de défense environnemental de l’Afrique. Il s’agit d’un véritable bouclier contre les assauts des processus de désertification et de dégradation des sols. « L’avenir de la région du Sahel africain dépend de la Grande muraille verte. Face au changement climatique et à la désertification, sans la Grande muraille verte, le Sahel risque de disparaître », a-t-il ajouté

Les musiciens Baaba Maal et Ricky Kej et la militante écologiste Hindou Oumarou Ibrahim figurent parmi les autres champions de l’initiative « la Grande muraille verte ».

       

Laisser un commentaire