Home FOOTBALL LIGA – Une enquête ouverte contre les joueurs du FC Barcelone 

LIGA – Une enquête ouverte contre les joueurs du FC Barcelone 

0
Lionel Messi @Sport24.le figaro.fr

La Liga, championnat de football espagnol, compte ouvrir une enquête après une violation du protocole Covid-19 de la part des joueurs du FC Barcelone. Ces derniers se sont réunis ce lundi 4 mais 2021, au domicile de leur capitaine, Lionel Messi, pour un repas et un échange sur le reste de la saison. Mais, le rassemblement d’une dizaine de personnes étant désormais interdit en Espagne, les joueurs du Barça ont enfreint les règles. « L’agence de santé publique (régionale catalane) étudiera cette affaire et déterminera s’il faut aller plus loin« , a déclaré mardi le vice-président du gouvernement régional catalan, Pere Aragonés.

Les joueurs de football catalans pourraient regretter cette petite fête organisée chez leur vedette, Lionel Messi. La Liga ne compte pas laisser cette affaire aussi facilement étant donné que les stars doivent prêcher l’exemple dans cette lutte contre la propagation de la Covid-19 en Espagne, un pays qui compte déjà plus de 3 millions de cas déclarés et déplore plus de 78 mille décès. Les catalans, victorieux le samedi 2 mais contre Valence (2 – 3), voulaient faire le point sur la manière d’aborder les 4 derniers matchs du championnat afin de remporter le titre final. Toutefois, ils ont mal choisi la période car le gouvernement régional catalan mènent une lutte intense contre la propagation du virus.

À voir aussi  SÉNÉGAL - Aliou Cissé dévoile la liste des joueurs convoqués pour les matchs amicaux

Les joueurs barcelonais avec leurs compagnes ont donc violé le protocole Covid-19 qui interdit le rassemblement d’une dizaine de personnes. Ils pourraient être sanctionnés par l’instance dirigeante du football espagnol. « Nous tenons à appeler tout le monde à respecter les mesures et à demander à ces personnes qui ont une notoriété publique de le faire de manière plus intense, car cela génère de l’exemplarité« , a ajouté le vice-président du gouvernement régional catalan, Pere Aragonés.

À noter que ce n’est pas la première fois que cela arrive en Espagne. Plus tôt durant la pandémie, le FC Séville et Gijon avaient fait l’objet d’enquêtes.

       

Laisser un commentaire