Home Chaud too chaud SÉNÉGAL: Affaire Petrotim : La marche réprimée.

SÉNÉGAL: Affaire Petrotim : La marche réprimée.

0

La plateforme “Aar Linu Bokk” composée d’une vingtaine de partis politiques et d’organisations de la société civile, a organisé un grand rassemblement ce vendredi 14 juin à 15h à la Place de la nation appelée également Place de l’Obélisque, pour réclamer la lumière sur l’enquête diffusée par la chaîne anglaise BBC et qui dénonce l’implication d’Aliou Sall, frère du Président de la République du Sénégal Macky Sall, dans les contrats d’exploitation de gaz et de pétrole du pays.

Malgré l’interdiction de la marche par le préfet de Dakar pour possible trouble à l’ordre public et infiltration de personnes malintentionnées, les initiateurs du rassemblement ont convoqué l’article 10 de la Constitution qui garantit à tous les citoyens le droit de manifester. Cependant, un important dispositif sécuritaire était mobilisé à cet effet et un affrontement était inévitable. Des gaz lacrymogènes, des pneus brûlés, des jets de pierre ont marqué la capitale sénégalaise ce vendredi.

Beaucoup de leaders de l’opposition comme de la société civile ont été arrêtés puis relâchés tard dans la nuit par la police.

“On aimerait que la lumière soit faite sur ces contrats pétroliers et gaziers”, explique Simon Kouka du mouvement citoyen Y’en a Marre.

Ousmane Sonko, leader de Pastef, déclare que les manifestations vont se poursuivre les jours à venir. “C’est le début d’un cycle”, affirme l’ancien candidat à la présidentielle de 2019 après le rassemblement avorté.