Home CINÉMA SÉNÉGAL : Ladj Ly lance une nouvelle école de cinéma “Kourtrajmé” à...

SÉNÉGAL : Ladj Ly lance une nouvelle école de cinéma “Kourtrajmé” à Dakar

0
Ladj Ly @Isopix

Le réalisateur français d’origine sénégalaise, Ladj ly, a lancé une nouvelle école gratuite “Kourtrajmé” à Dakar, la capitale sénégalaise. Après l’école de Clichy-Montfermeil et de Marseille, le réalisateur a choisi le Sénégal pour l’ouverture de la première école du collectif sur le continent africain. Ladj Ly est le père du film les “Misérables” sorti en 2019 sur les violences policières, un premier long métrage de fiction. Le film est présenté au festival de Cannes 2019 où il obtient le “Prix du jury”. Le film remporte quatre Césars en 2020 dont celui du “Meilleur film” et une nomination à l’Oscar du “meilleur film international”. 

En 2018, une école gratuite de cinéma “Kourtrajmé” a été créée à l’initiative du réalisateur Ladji Ly à Clichy-Montfermeil et de Marseille, aujourd’hui c’est autour de Dakar. Dakar fait partie des capitales africaines où la production cinématographique est à son plus grand essor.  C’est également une ville vivante et cosmopolite. C’est ainsi dans cette ville que le franco-sénégalais a décidé de s’installer. L’objectif est de pouvoir former les sénégalais passionnés de cinéma et d’audiovisuelle à devenir des professionnels.

Pour rappel, “Kourtrajmé”  du verlan de « court métrage » est une association française et un collectif d’artistes œuvrant dans le domaine de l’audiovisuel, créé en 1994 dans la région de Paris, la capitale français, par Kim Chapiron, Toumani Sangaré Romain Gravas et Ladji Ly autour du court-métrage Paradoxe perdu. Aujourd’hui, “Kourtrajmé” regroupe 135 membres actifs dans plusieurs domaines. Le collectif de Ladj Ly “Kourtrajmé” est devenu une pépinière de dénicheur de talents férus de cinéma et où se côtoient de grandes personnalités notamment Mouloud Achour ou Vincent Cassel.

À voir aussi  SÉNÉGAL : Le nouveau SMIT porte le nom du Professeur Moussa Seydi

« Il est important de rendre accessible à tous un lieu qui permette la transmission et l’apprentissage des métiers du cinéma. L’Afrique regorge de talents, Dakar est notre première école en Afrique, nous voulons en ouvrir un maximum pour créer des ponts entre elles, former, développer et produire des films », a déclaré Ladj Ly, cité dans un communiqué.

L’appel à candidatures pour scénaristes et réalisateurs en herbe a été lancé depuis le 15 décembre 2020 sur le site de l’école dakaroise qui est dirigée par le réalisateur franco-malien Toumani Sangaré : 15 places en écriture de scénario et 25 places en réalisation-postproduction dans le but de produire.

       

Laisser un commentaire