Home MANIFESTATIONS SÉNÉGAL – « Les nervis sont des bandits présidentiels : ripostez vigoureusement! », a...

SÉNÉGAL – « Les nervis sont des bandits présidentiels : ripostez vigoureusement! », a tonné Ousmane Sonko

0

Le leader du parti Pastef-Les Patriotes, Ousmane Sonko, a fait face à la presse le vendredi 18 juin 2021. Il a abordé plusieurs questions dont celle des nervis qui accompagnent le président de la République Macky Sall dans sa tournée économique. L’opposant a appelé les sénégalais à se défendre, à riposter, si toutefois ils sont attaqués par ces hommes armés qui selon lui sont des “bandits présidentiels, des voyous ».  L’homme politique a aussi profité de l’occasion pour lancer le slogan en langue pulaar « Sénégal tampi » (le Sénégal est fatigué) pour faire allusion à la situation sociopolitique qui prévaut dans le pays. La grande manifestation du mercredi 23 juin, a été un autre point abordé : une date symbolique qui rappelle le grand rassemblement de 2011 contre le ticket présidentiel du président d’alors, Abdoulaye Wade.

Ousmane Sonko, le leader du parti Pastef-Les Patriotes, y est allé sans détour lors de la conférence de presse tenue le vendredi 18 juin 2021, La question des nervis qui accompagnent le président de la République Macky Sall dans sa tournée économique est, pour lui, un véritable scandale politique et sécuritaire. Il s’est indigné de cette situation dangereuse pour le pays selon lui. Le leader de Pastef a invité les populations à ne pas rester passives face à ces intimidations humiliantes et violentes. Il les a exhortés à  se défendre et à faire face à ceux qu’il considère comme « des bandits présidentiels, des voyous ». « Les nervis sont des bandits présidentiels : ripostez vigoureusement! », a insisté Ousmane Sonko.

Selon lui, le chef de l’Etat Macky Sall qui peine à donner une réponse précise concernant un troisième mandat pour 2024, “déshonore la Police et la Gendarmerie en intégrant des hommes d’une brutalité indescriptible, chargés de maltraiter un peuple que les forces de défense et de sécurité ont l’obligation de protéger.” Ces policiers et gendarmes sont selon lui désormais « réduits à être des compléments d’effectifs de nervis« .  Le leader du parti Pastef-Les Patriotes, est catégorique, “Il faut riposter car Macky Sall ne connaît que la brutalité, la violence et l’abus de pouvoir. « Le monopole de la violence légitime dans une République appartient aux forces régulières. Il faut arrêter ces nervis« , a déclaré l’opposant sénégalais face à la presse.

À voir aussi  SÉNÉGAL - Dame Mbodji et Karim Xrum Xax libérés

Toujours, selon le candidat arrivé troisième à l’élection présidentielle de 2019, il faut continuer à mener la révolution et combattre à tout prix les méthodes dangereuses de gouvernance employées par le chef de l’Etat. « La stratégie de Macky Sall est ce qu’on appelle la stratégie du chaos. Il se sait sociologiquement et politiquement minoritaire dans le pays, extrêmement minoritaire. Il essaie de créer une situation d’insurrection pour après justifier du recours aux pouvoirs exceptionnels que la Constitution a prévus pour des situations où le Sénégal serait attaqué de l’extérieur ou de l’intérieur », a ajouté le candidat anti-système.

Enfin, Ousmane Sonko a interpellé la Communauté internationale sur les dérives excessives du président de la République Macky Sall. Pour lui, il est temps d’arrêter le chef de l’Etat qui se prend pour un demi Dieu à qui tout lui est permis. Il constitue sans aucun doute le vrai problème de la République du Sénégal, le danger public No1 à combattre au nom de la justice et de la démocratie. « Le seul apprenti terroriste dans ce pays, c’est Macky Sall« , a-t-il lâché pour clore cette partie.

       

Laisser un commentaire