Home MUSIQUE AFRIQUE – Moh Green invite l’artiste Fally Ipupa de la RD Congo...

AFRIQUE – Moh Green invite l’artiste Fally Ipupa de la RD Congo et Djodje du Cap Vert pour mettre le feu à “Baïla”

0
Djodje, Fally Ipupa et Dj Moi Green

Le franco-algérien, l’homme des podiums en feu, DJ Moh Green vient une fois de plus démontrer son amour pour l’Afrique. Il nous revient avec un titre estival nommé “Baïla”. Dans cet opus caliente, il réunit une nouvelle fois deux ténors de la musique africaine Fally Ipupa de la République Démocratique du Congo et Djodje originaire du Cap-Vert.

DJ Moh Green est issu d’une famille de chanteurs et de musiciens, l’artiste réinvente la diversité entre les cultures à travers son talent et sa détermination. Connu à l’international mais aussi engagé pour l’Afrique, le DJ/Producteur multiplie les rencontres en collaborant avec de grands artistes internationaux tels que Sean Paul, Runtown ou Vegedream. Soucieux de réussir et de transmettre des valeurs positives, Moh Green attire un public uni et cosmopolite grâce à ses origines algériennes. Avec “Baïla” les mélomanes vont plonger au cœur de la mixité africaine entre les entrailles culturelles de la République démocratique du Congo, le pays de la sapologie et de la rumba congolaise et des ruelles savoureuse du Cap Vert bercé par le funaná, la coladeira, le batuque, la tabanca, le colá et la morna démocratiser par feu, la diva Cesaria Evora.

La chanson « Baïla »

DJ Moh Green
Entrepreneur et artiste aux multiples casquettes, Moh Green est un des DJ et producteurs les plus actifs sur la scène afro. Moh Green, c’est plus de 20 millions de vues sur YouTube, six no- minations aux AFRIMA (All Africa Music Awards) en 2019 & 2020 et des tubes qui s’enchaînent non stop. Pour la CAN 2019, Moh Green a composé l’hymne officiel, « African Proud », réunissant des starsdans un morceau 100% africain et déjà culte. Depuis les années 2000 et jusqu’à aujourd’hui, il enchaîne les colla- borations sur des singles et a collaboré avec de nombreux artistes tels que Sean Paul, Fally Ipupa, Runtown, Hiro, Djodje, Lumidee, Elephant Man, Indila, Mister You, Vegedream (La Synesia), Brick and Lace, Iba One, Tenor…

Moh Green a su développer ses structures autour de son slogan « Pay Me Now », faisant référence aux promesses non tenues et pa- roles sans lendemain. Il fonde son label ainsi que sa société d’édition « Pay Me Now Prod », sa société d’évènementiel « PMN Event » et sa marque de vêtements « Pay Me Now Paris ». Moh Green poursuit ainsi son aventure, avec de nombreux projets tout en prônant le vivre ensemble et en défendant les causes multi-culturelles.

Dj Moi Green

Un star nommée Fally Ipupa
Mondialement reconnu et considéré comme un des plus grands chanteurs africains, Faustin Nsimba aka Fally Ipupa est né le 14 décembre 1977 à Kinshasa, en République démocratique du Congo. Évoluant dans la musique urbaine (groupe Talent Latent) et le Ndombolo, il est remarqué dès son plus jeune âge grâce à son charisme et ses talents d’interprète.

À voir aussi  COTE D’IVOIRE : Afrika Toon lance un film d'animation sur l’enfance de l'ancien président Félix Houphouët-Boigny.

En 1999, il rejoint ainsi le groupe Quartier Latin dont le leader n’est autre que Koffi Olomidé, le parrain de la rumba congolaise. En 2006, Fally Ipupa se lance dans une carrière en solitaire et réalise son premier album, Droit Chemin. En 2009 est publié l’al- bum Arsenal de Belles Mélodies, dont est extrait le titre « Chaise électrique ». Avec plus de 40 000 exemplaires vendus en une semaine, l’accueil critique et commercial réservé à ce disque est impressionnant. En 2013, il sort l’album Power « Kosa Leka ». En août 2014, Fally Ipupa voyage avec les quarante-sept dirigeants africains invités par Barack Obama au sommet États-Unis- Afrique. En 2016, l’artiste célèbre l’anniversaire d’une décennie de carrière en annonçant l’album Quatorze – 14 (quatrième album en dix ans de carrière).

Fally Ipupa a su se tourner vers la modernité, vers un nouveau genre musical, plus métissé, en créant la Tokooos music, qui est d’ailleurs le nom de ses récents albums. Il a collaboré avec des artistes comme Booba, Aya Nakamura, Naza, Dadju, MHD, Matt Pokora, Ninho, Wizkid. En février 2020, il a rassemblé plus de 20 000 spectateurs à l’AccorHotels Arena lors de son concert.

Fally Ipupa

Djodje, le roi de l’afropop et du kizomba
Djodje est né le 15 janvier 1989 à Praia, Cap-Vert. C’est un artiste pop/afro-pop et considéré comme un des meilleurs chanteurs de Kizomba. Issu d’une famille d’artistes, il se lance très tôt dans la musique et à 10 ans forme le groupe CT avec des membres de sa famille et des amis. Son premier album solo « Sempre TC » est sorti en 2006.

En 2009, il crée sa société de production musicale Broda Music, avec Peps et Ricky Boy. L’année suivante il sort «Check-In», son deuxième album solo, qu’il a produit lui-même et cette fois dans un aspect plus POP, contenant des styles musicaux tels que le CaboZouk, Kizomba et Dancehall. Cet album a dynamisé la carrière de Djodje et l’amène à faire une grande tournée mondiale. En 2013, il sort son troisième album solo intitulé « Feedback », un album qui met en vedette la participation de plusieurs producteurs et artistes lusitaniens de renom.

Aujourd’hui, Djodje est l’un des artistes les plus connus de la scène musicale portugaise et capverdienne au niveau international et son succès ne cesse d’augmenter. Djodje a collaboré avec des artistes comme Nelson Freitas, Patoranking, Ferro Gaita, Elida Almeida.

Djodje @Djodje

       

Laisser un commentaire