Home JUSTICE – Le frère d’Adama Traoré, Bagui Traoré est libéré

[ RÉACTION D’ASSA TRAORÉ ] – Le frère d’Adama Traoré, Bagui Traoré est libéré

0
@LaMeute

La justice a libéré mon frère Bagui, elle ne pouvait plus rester indifférente à sa détresse, elle ne pouvait pas ignorer les cris d’un homme enfermé vivant.

Restent les cris d’Adama, enfermé dans une boîte, qu’on n’entend pas, mais qui continue de hurler en nous, d’appeler à la justice.

Cinq ans de déni judiciaire. Et trois semaines d’audience pour enfin voir le bout d’un long tunnel de solitude et de mise à l’écart du monde pour mon frère Bagui Traoré, resté près de cinq ans en prison, loin de nous, loin de son enfant.

Nous franchissons une étape, les mensonges tombent, la vérité se lève. La cour d’assises de Pontoise, présidée par le juge Marc Trévidic, a acquitté Bagui de toutes les tentatives de meurtres contre les forces de l’ordre qui lui étaient reprochées.

Ils étaient cinq à comparaître : SB, l’ex-compagne de Bagui, a été acquittée ; CT a lui aussi été innocenté ; EM, qui a avoué avoir tiré trois coups, est condamné à 12 ans de prison ; SC, qui a aussi tiré, est condamné à 8 ans de prison.

Nous pensons à leurs familles, à leurs proches. Les révoltes qui ont suivi la mort d’Adama, le 19 juillet 2016 sur le sol de la gendarmerie de Persan, étaient au cœur des débats.

Bagui Traoré, Assa Traoré et amis à la sortie de la prison @LaMeute

Pour la première fois depuis cinq ans, le nom de mon frère résonnait à sa bonne place, dans un tribunal, au milieu de la parole parfois mensongère des gendarmes, assis à la place qui doit être la nôtre, celle où nous aurions dû nous trouver avant eux : sur le banc des victimes.

Bagui Traoré est devenu au cours de ce procès, et malgré lui, la voix vivante d’Adama. Il a crié à l’injustice, avec force et courage, comme il le fait depuis cinq ans.

À voir aussi  SÉNÉGAL : Le navire hôpital "Africa Mercy" est arrivé.

Les jurés, la cour, le président, ont su reconnaître, grâce aux talents d’une équipe soudée dans la défense des accusés, qu’il n’y avait pas même le début d’une enquête digne de ce nom dans ce dossier.

La défense de mon frère, constituée de Yasmina Belmokhtar, Florian Lastelle, et Frank Berton, a montré l’absence totale d’éléments à charge contre Bagui, et toute l’injustice dans laquelle il a donc été retenu, pendant trop longtemps… Lui, l’unique témoin de la mort d’Adama. Ce procès a été la démonstration de tout ce que l’institution peut fabriquer contre une famille, contre des hommes, à coups de procédures, à coups de plaintes à répétition, pour tenter d’étouffer sa détermination, d’éteindre son énergie.

Bagui Traoré et ses avocats à la sortie de la prison @LaMeute

Nous avons tenu bon, grâce à vos soutiens, grâce à votre foi dans l’égalité et la justice, ces valeurs dans lesquelles nous entendons voir vivre nos enfants.

Cet acquittement fait honneur à la justice, celle en laquelle nous voulons croire, celle qui ne laisse pas de place à l’impunité, celle qui reconnaît ses erreurs. Cette justice qui doit maintenant mettre en examen les gendarmes qui ont écrasé Adama du poids de leurs corps il y a cinq ans, ces hommes qui l’ont laissé mourir, menotté sur le bitume de leur caserne il y a cinq ans.

Voilà trop longtemps que la justice piétine. Nous marcherons samedi 17 juillet pour la vérité et la justice, pour Adama. Tous ensemble. Avec mes frères. Avec Bagui. Avec vous tous ! Parce que nous voulons que les choses changent, parce que toutes les vies comptent.

Assa Traoré

       

Laisser un commentaire