Home AMÉRIQUE ETATS-UNIS/ISRAËL : Benjamin Netanyahu attend toujours un appel de Joe Biden

ETATS-UNIS/ISRAËL : Benjamin Netanyahu attend toujours un appel de Joe Biden

0
Benjamin Netanyahu / Joe Biden @Capture Facebook

Les relations entre Israël et les Etats-Unis se sont beaucoup renforcées sous l’administration Trump. Mais, depuis son investiture en janvier, Joe Biden n’a toujours pas appelé l’allié américain. Une situation qui commence doucement à frustrer l’Etat hébreux qui a manifesté son impatience à travers son représentant aux Nations Unies.

Joe Biden ne semble pas pressé d’attaquer le dossier Israël. En effet, le Président américain n’a toujours pas contacté le Premier ministre Benjamin Netanyahu. Aussi, Danny Danon, représentant permanent de l’État hébreu aux Nations unies, a-t-il publiquement interpellé le nouveau locataire de la Maison Blanche sur Twitter, pour lui demander d’appeler le Premier ministre israélien.

Depuis sa prise de pouvoir  Joe Biden  a déjà contacté, selon l’ambassadeur d’Israël à l’ONU, les dirigeants du Canada, du Mexique, de la France, de la Russie, du Japon, etc. « Il serait peut-être temps, d’appeler le plus proche allié des États-Unis », a déclaré le responsable israélien, publiant même, sur son compte Twitter, le numéro du bureau du Premier ministre Benyamin Netanyahu.

L’attitude de Joe Biden n’est également pas du goût de l’ex-ambassadrice américaine aux Nations unies sous Donald Trump, Nikki Haley. Elle a accusé l’administration Biden de « snober » un « ami comme Israël » tout en faisant « ami-ami » avec « un ennemi comme l’Iran ».

À voir aussi  FRANCE : Expulsion de 231 étrangers en situation irrégulière et fichés pour radicalisation

Il faut noter que, depuis des années, le Premier ministre de l’État hébreu multiplie les défiances à l’encontre de Joe Biden qui a manifesté son désaccord à propos de la colonisation. Or, Benyamin Netanyahu a annoncé la construction de nouveaux logements dans les colonies à chaque fois que Joe Biden est sur le devant de la scène.  

Toutefois, le chef du gouvernement israélien a déclaré lundi que le fait que Biden ne l’ait pas encore appelé n’est pas « un signe de rupture » des relations américano-israéliennes. « Cela ne fait aucun doute que notre alliance est forte. Cela ne signifie pas que nous sommes d’accord sur tout, mais notre alliance est forte, tout comme notre amitié de près de 40 ans », a-t-il assuré.

Le gouvernement Biden n’a pas encore décliné sa position sur la longue liste de décisions unilatérales favorables à Israël prises par Donald Trump et son secrétaire d’Etat Mike Pompeo. La nouvelle administration américaine a confirmé qu’elle maintiendrait l’ambassade américaine à Jérusalem que les Etats-Unis continueront à considérer comme la capitale de l’Etat hébreux. En revanche, la mission diplomatique palestinienne sera rouverte à Washington. De même, l’aide aux Palestiniens coupée ces dernières années sera rétablie.

       

Laisser un commentaire