Connect with us

AMÉRIQUE

 BRÉSIL – Lula remporte l’élection présidentielle, Bolsonaro ne reconnaît pas sa défaite

Publie

le

Lula, élu avec moins de 51% des voix, a été déclaré cette nuit vainqueur du second tour de l’élection présidentielle devant le sortant Jair Bolsonaro. Lors de la campagne, le président de gauche a promis un retour à la croissance économique et aux politiques sociales qui avaient permis, pendant ses deux premiers mandats entre 2003 et 2011, de sortir de la pauvreté plusieurs millions de Brésiliens.

Fin du suspense. Au Brésil, le Tribunal supérieur électoral (TSE) a déclaré cette nuit que l’élection était « mathématiquement jouée », Lula disposant de 50,8% des suffrages validés contre 49,2% pour Jair Bolsonaro après le dépouillement de 98,8% des voix.

La victoire de Lula, qui débute un troisième mandat présidentiel, marque le rejet du populisme d’extrême droite incarné par Jair Bolsonaro. Elle a toutefois été beaucoup plus difficile que prévue. Soutenu par une large coalition de droite, la popularité du président sortant avait souffert de sa gestion de l’épidémie de Covid, le Brésil affichant l’un des bilans les plus lourds du monde par le nombre de décès rapporté à la population.

Combattre la déforestation de l’Amazonie

Lula a promis pendant la campagne un retour à la croissance économique et aux politiques sociales qui avaient permis, pendant ses deux premiers mandats entre 2003 et 2011, de sortir de la pauvreté plusieurs millions de Brésiliens. Il s’est aussi engagé à combattre la déforestation de l’Amazonie, actuellement au plus haut depuis 15 ans, et à faire du Brésil l’un des chefs de file des discussions sur la lutte contre le dérèglement climatique. Le troisième mandat remporté dimanche par Lula débutera dans un contexte marqué par une crise économique, de lourdes contraintes budgétaires et un renforcement de l’opposition parlementaire, les alliés du battu formant le principal bloc du Congrès après les élections du début du mois

Ancien dirigeant syndical, opposant à la dictature militaire dans les années 1970, Lula avait profité pendant ses deux premiers mandats d’une forte croissance économique tirée par les matières premières, dont le Brésil est l’un des principaux producteurs mondiaux, et il avait quitté la présidence avec une popularité record. Mais le Parti des travailleurs a ensuite vu son image entachée par une forte récession et par un scandale de corruption à grande échelle qui a conduit Lula en prison pendant 19 mois. Ses condamnations ont toutefois été définitivement annulées l’an dernier par la Cour suprême. Sa victoire conforte la « vague rose » politique en Amérique latine, après les victoires récentes de la gauche en Colombie et au Chili.

Jair Bolsonaro a exprimé à plusieurs reprise des soupçons de fraude électorale, et il n’a toujours pas accepté les résultats du scrutin. Les autorités électorales se sont préparées à une éventuelle contestation, a appris Reuters de plusieurs sources, entre autres en prenant des dispositions pour assurer la sécurité dans le cas où ses partisans descendraient dans les rues. Jair Bolsonaro doit rester à son poste jusqu’au 1er janvier. Sa défaite est néanmoins actée par de nombreux dirigeants.

Félicitations d’Emmanuel Macron et Joe Biden

Emmanuel Macron a félicité Lula sur Twitter dont l’élection « ouvre une nouvelle page de l’histoire du Brésil ». Joe Biden a adressé ses « félicitations à Luiz Inacio Lula da Silva pour son élection à la présidence du Brésil à la suite d’élections libres, justes et crédibles ». Il dit avoir « hâte de travailler » avec lui « pour poursuivre la coopération entre nos deux pays ».

Justin Trudeau, Premier ministre canadien, a également salué la victoire de la figure de la gauche américaine : « Les Brésiliens ont tranché. J’ai hâte de travailler avec Lula à renforcer le partenariat entre nos pays, à obtenir des résultats pour les Canadiens et les Brésiliens et à faire avancer nos priorités communes, comme la protection de l’environnement ».

Vers un retour des alliances économiques du Brésil

Une victoire également saluée par l’Europe. La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen s’est, en effet, dite impatiente de travailler avec lui, en particulier sur les « défis urgents » du climat et du libre-échange. Elle a également évoqué la sécurité alimentaire parmi les priorités sur lesquelles elle souhaite travailler avec le futur dirigeant.

Le projet d’accord de libre-échange et l’UE les pays sud-américains du Mercosur (Brésil, Argentine, Uruguay, Paraguay), finalisé en 2019 mais jamais ratifié depuis en raison en particulier d’inquiétudes sur la politique environnementale brésilienne, pourrait reprendre des couleurs avec le retour de Lula au pouvoir. Le ministre suédois du commerce, Johan Forssell, a estimé lundi à Prague lors d’une réunion ministérielle des 27 que le résultat de l’élection brésilienne ouvrait « de nouvelles possibilités » à cet égard. « Je suis plus optimiste qu’avant sur la possibilité d’arriver à un accord », a indiqué le ministre dont le pays assurera la présidence tournante de l’UE à compter de janvier 2023.

La Chine s’est, elle aussi, montrée enthousiaste à l’idée de voir Lula accéder à la présidence du Brésil. Le pays l’a ainsi félicité, assurant vouloir porter le partenariat entre les deux pays à « un niveau supérieur ». « Nous sommes prêts à collaborer avec le nouveau gouvernement brésilien dirigé par M. Lula afin de porter le partenariat stratégique Chine-Brésil à un niveau supérieur et de mieux servir les intérêts des deux pays et des deux peuples », a déclaré devant la presse un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Zhao Lijian.

 Source: La Tribune / (Avec agences)

Continuer la lecture
Cliquez ici pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AMÉRIQUE

NIGER – Les Etats-Unis repositionnent leurs troupes

Publie

le

Les Etats-Unis ont commencé « par précaution » à repositionner leurs troupes au Niger, théâtre d’un coup d’Etat fin juillet, a annoncé jeudi 07 septembre 2023, le Pentagone.

Le département de la Défense « repositionne une partie de son personnel et de ses moyens de la base aérienne 101 de Niamey (la capitale, ndlr) à la base aérienne 201 d’Agadez », plus au nord, a déclaré à la presse une porte-parole, Sabrina Singh.

« Il n’y a pas de menace immédiate pour notre personnel ni de violence sur le terrain », a-t-elle ajouté, qualifiant cette décision de « mesure de précaution ». Mme Singh a également indiqué que « certains personnels non essentiels et sous-traitants » avaient quitté le pays il y a plusieurs semaines.

Des militaires ont renversé le président du Niger, Mohamed Bazoum, le 26 juillet et l’ont assigné à résidence, ainsi que sa famille, au palais présidentiel. Les Etats-Unis disposent de quelque 1.100 soldats stationnés au Niger, qui opéraient contre des groupes jihadistes actifs.

Continuer la lecture

AMÉRIQUE

NEW YORK – Une dizaine de sénégalais arrêtée pour vente d’articles de contrefaçon

Publie

le

Dans la soirée du mercredi 06 septembre 2023 une intervention musclée de la police de New York a conduit à l’arrestation d’une dizaine de ressortissants sénégalais, principalement des marchands ambulants. Selon les informations, l’opération de police a été déclenchée en raison de la vente d’articles de contrefaçon, une activité illégale aux États-Unis.

Les autorités américaines ont également saisi les marchandises en question, tandis que des poursuites judiciaires ont été engagées contre les personnes impliquées. À en croire aux sources, la vente d’articles contrefaits est strictement interdite aux États-Unis, et les autorités américaines prennent au sérieux la répression de cette activité.

Cependant, cet incident a suscité des réactions diverses au sein de la communauté sénégalaise de New York, certains exprimant leur inquiétude quant au sort des personnes arrêtées, tandis que d’autres soulignent la nécessité de respecter les lois locales.

À ce stade, la police de New York n’a pas encore communiqué officiellement sur cette affaire, et les circonstances exactes de l’intervention de police restent à clarifier.

Continuer la lecture

AMÉRIQUE

ÎLES CANARIES – 83 personnes à bord d’une pirogue secourues et 2 corps sans vie découverts

Publie

le

3 personnes à bord d’une pirogue ont été secourues par le navire Guardamar Calìope. Deux (2) corps sans vie soit un homme et une femme, ont été découverts à leur arrivée aux Îles Canaries.

Avec une coupe et un design plus ou moins identique à ceux d’un bateau sénégalais, l’embarcation a été aperçue dans le sud de Maspalomas. Selon les secours, ils sont arrivés à Arguineguin à 5h 05mn dans les Îles Canaries, ce 25 juillet 2023.

Pour rappel, au moins 14 corps sans vie ont été retrouvés après qu’une pirogue a chaviré dans la nuit de dimanche à lundi 24 juillet 2023 au large de Dakar, au Sénégal, ont indiqué Samba Kandji, maire adjoint du quartier d’Ouakam et une source de la gendarmerie.

« Ce sont des migrants à priori », a déclaré M. Kandji. Gendarmes et pompiers sont sur la plage d’Ouakam, un quartier de la capitale sénégalaise, et continuent lundi matin les opérations de secours à la recherche d’autres corps.

« La marine a obligé l’embarcation à accoster et des gens se sont enfuis. On m’avait dit 14 (morts) mais après il y a eu deux corps sortis. On peut présumer qu’il y 16 » morts, a précisé quelques minutes plus tard M. Kandji.

Une embarcation en bois, à bord de laquelle se trouvaient les migrants selon plusieurs témoins sur la plage, flotte sur l’eau, près de la berge.

Un pompier a assuré sous couvert de l’anonymat que les opérations de recherches avaient commencé à 01H00.

La route migratoire des Canaries, porte d’entrée vers l’Europe dans l’océan Atlantique, connaît ces dernières semaines un net regain d’activités au départ des côtes du nord-ouest de l’Afrique.

Plusieurs drames ont été recensés ces deux dernières semaines. Au moins treize migrants des environs de Dakar sont morts dans le naufrage de leur embarcation il y a environ une semaine au large du Maroc. Un autre bateau a chaviré à Saint-Louis, dans le nord du Sénégal, faisant au moins quatorze morts.

Continuer la lecture

DERNIERS ARTICLES

FACEBOOK

PUB

NEWS +