Home POLITIQUE CORONAVIRUS EN TANZANIE : le président Magufuli dénonce les statistiques trafiquées.

CORONAVIRUS EN TANZANIE : le président Magufuli dénonce les statistiques trafiquées.

0
Le président tanzanien John Pombe Magufuli - ©Page facebook du président

Lors d’un discours, le chef de l’État a mis en doute la fiabilité des données gouvernementales sur l’épidémie de Covid-19 et a ordonné une enquête sur le laboratoire médical national. À ses yeux, « la situation n’est pas aussi mauvaise que le prétendent les alarmistes. » L’opposition l’accuse d’être dans le déni. Par RFI

La Tanzanie reste l’un des rares pays du continent à ne pas avoir pris de mesures contraignantes contre le Covid-19. Officiellement, 480 cas y ont été détectés, dont 16 mortels. Des chiffres totalement niés par le président. En effet, après avoir minimisé ces dernières semaines, le danger que représentait l’épidémie, John Magufuli a franchi un cap ce dimanche en mettant directement en doute les données officielles de son pays.

Selon lui, des agents du gouvernement auraient secrètement envoyé des prélèvements d’une chèvre, d’une caille et d’une papaye, tout en les faisant passer pour des prélèvements humains. Or, tous auraient été testés positifs au Covid-19. « Il est possible qu’il y ait des erreurs techniques ou que les réactifs importés aient des problèmes, a alors estimé le président tanzanien. Avant d’ajouter : Il est également probable que les techniciens soient payés pour induire en erreur. »

L’opposition vent debout

Sélectionné pour vous :  SÉNÉGAL : L'activiste Guy Marius Sagna est arrêté.

Le président a dans la foulée annoncé l’ouverture d’une enquête sur le laboratoire médical national. Ces constations signifient selon lui que « certaines personnes qui ont été testées positives n’ont même pas cette maladie » et qu’au final « la situation n’est pas aussi mauvaise que le prétendent les alarmistes. »

Chadema, le plus grand parti d’opposition, accuse le président d’être dans le déni. Après la mort suspecte de trois députés, il a appelé vendredi ses élus à ne plus siéger au Parlement. Pour cette formation politique, des mesures plus strictes sont nécessaires, mais le président Magufuli ne veut pas en entendre parler. Non seulement, les commerces et les transports continuent de fonctionner normalement, mais le président a dit envisager, ce dimanche, le redémarrage du championnat de Premier League de football.

Source : RFI