Home EUROPE FRANCE : Non-lieu pour les soldats français accusés de viols en Centreafrique.

FRANCE : Non-lieu pour les soldats français accusés de viols en Centreafrique.

0
ph: Africa Top Success

En avril 2015, six garçons de 9 à 13 ans accusaient des membres de l’opération Sangaris d’avoir abusé d’eux, en échange de rations de nourriture, entre décembre 2013 et juin 2014. Selon ces jeunes garçons, les faits se seraient déroulés dans le camp de déplacés de l’aéroport M’Poko de Bangui. Ce jeudi jeudi 11 janvier 2018, la justice française a ordonné un non-lieu dans l’enquête qui a suivi, faute de «charges suffisantes».

Les juges d’instruction expliquent qu’il n’y a pas suffisamment de charges pour renvoyer les soldats mis en cause dans cette affaire devant un tribunal. Le parquet dit ne pas pouvoir affirmer qu’il n’y avait eu le moindre viol, et parle d’incohérences matérielles et de variations de témoignages qui ne permettent pas d’établir ‘’des faits circonstanciés et étayés à l’encontre des militaires’’. Certains militaires ont affirmé avoir donné des rations alimentaires mais nie tout abus sexuel.

Quant aux organisations de défense des droits des enfants, elles ne désarment pas. Elles vont probablement interjeter appel.

Rappelons que La force Sangaris de l’armée française a été déployée en 2013 en Centrafrique qui était en proie au chaos après des violences entre rebelles Séléka, et anti-Balaka.