Connect with us

A LA UNE

[MUSIC-IN] – Coumba Gawlo Seck va mieux : La diva s’est réconciliée avec sa voix

Publie

le

C’était le 4 février 2021. Je suis réveillé en sursaut par une notification. Je clique dessus : je lis avec stupeur ; ‘‘Je me RETIRE de la scène musicale pour le moment’’. Coup de massue. Je ne vois pas la locution adverbiale. C’est le verbe ‘‘retirer’’ en lettre capitale qui agrippe mon attention et y enfonce ses serres acérées. Choqué, je suis tenté de lâcher mon téléphone, comme on le voit dans les films hollywoodiens. J’anticipe la scène. Je visualise l’action : je vois l’écran qui se brise au contact du sol en mille morceaux. Sueur froide. Je me ravise. Les commentaires douloureux, non feints, se suivent. Je les lis sans vraiment y croire. Cette femme-là, j’aimais le piquant de sa voix, j’adorais sa musique, je rêvais d’assister à un de ses concerts. Là, je tombe des nues. Pour moi, elle est l’une des meilleures chanteuses africaines, une des plus puissantes vocalement. Personne ne peut le nier. Vous oseriez, vous ? Gars à vous ! Qui est cette ‘‘elle’’ que j’hésite à nommer, à casquer d’un patronyme ?

Je veux parler de la fille du célèbre parolier Lamine Bamba Seck et de la célèbre griotte sénégalaise Fatou Kiné Mbaye. En Afrique subsaharien, le griot, avant de devenir aujourd’hui ce sinistre sanguinivore de pauvre qui parade dans les funérailles et baptêmes, faisait partie à l’origine de la caste des poètes-musiciens. Et les griottes sont réputées pour leur superbe voix. Aujourd’hui, cette caste mutilée a perdu son âme et son prestige d’antan. La musique est à la griotte ce que le parfum est à la fleur. Aussi, lorsque j’ai appris le retrait de Coumba de la scène musicale des suites d’une opération qui avait endommagé ses cordes vocales, je suis resté sans voix. Elle était désormais dans l’impossibilité de pratiquer la seule chose qu’elle savait faire.

Coumba Gawlo Seck @Page Facebook Coumba G. S.

Chantons-la !
Coumba est née avec une voix au timbre d’or et de cristal. Elle n’a rien fait pour ; elle l’a héritée de sa mère. On savait qu’elle était appelée à un grand avenir. C’est donc sans grand étonnement qu’à 14 ans, elle remporte le concours « Voix d’Or du Sénégal » sur une chanson « Soweto » écrite par son père. En 90, elle produit chez Syllart Records, son premier album ‘‘Seytané’’ qui va la faire connaître du grand public. Elle va y produire jusqu’à quatre autres albums. Malgré quelques récompenses, la consécration tarde même si au niveau local, elle glane quelques lauriers de troisième zone çà et là. Mais artistiquement, elle tourne encore dans les dédales de l’amateurisme. En 1998, à la surprise générale, elle sort “Yo Malé”, une pépite musicale. Cet album réunit une grosse pointure de la musique, Patrick Bruel. Avec “Yo Malé”, elle décroche un double disque d’or en Belgique et de Platine en France. Mais, ce n’est pas tout. Il y a l’inusable “Pata Pata”.

« Pata Pata », reprise d’un tube à couper le souffle
Avec une reprise magnifique de ce tube inoxydable de Miriam Makeba, Coumba aborde un nouveau virage dans sa jeune carrière et devient une figure incontournable de la musique. “Pata Pata”, sous la voix de Coumba, électrise la jeunesse française. Il devient même le tube de l’été et disque de platine en France en 1999. Cette « trois fois Kora-woman » n’a plus rien à prouver. Mais, ayant l’âme généreuse, elle s’engage aux côtés des enfants malades et des femmes. À mon grand désespoir, elle intègre le club des Enfoirés. Elle décrit l’attitude mollassonne des dirigeants Africains et exhorte ses pairs à plus d’initiative.

Coumba, une voix d’or
L’une des propriétés de l’or, c’est son inaltérabilité à l’air et dans l’eau. J’ai bondi de ma chaise lorsque j’ai entendu Coumba dire sur sa page Facebook : “J’ai retrouvé la plénitude de ses cordes vocales’’. J’ai lâché un soupir de soulagement. Et pour attester ses dires, elle a mis en ligne un clip ‘‘Tekk Gui’’ le 7 mars 2022, extrait de son dernier album sorti en 2018, « Terrou warr.

‘‘Tekk Gui’’ : Un clip hommage
On se croirait au Wakanda, dans une production Marvel : au cœur d’une forêt primitive, une déesse africaine essaime de ses doigts-reines des notes filiales. Chaque touché de piano est une note de feu dont l’écho se répand dans le ruisseau. Elle fait pleuvoir des sonorités sacrées. Une pause. Une invite à ‘‘écouter le silence’, tekk gui’. Cette chanson serait dédiée à son défunt père, Laye Bamba Seck.

Continuer la lecture
Cliquez ici pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A LA UNE

AFRIQUE DU SUD –  Le principal parti de l’opposition a lancé sa campagne 

Publie

le

Ce samedi 17 Février à Pretoria en Afrique du Sud, le principal parti de l’opposition, l’Alliance Démocratique (DA), a lancé sa campagne électorale. Sept points sont annoncés par le chef du parti, John Steenhuisen, pour sauver le pays.

Ce samedi 17 Février, les partisans de John Steenhuisen étaient nombreux sur la pelouse des Unions buildings située près du siège du gouvernement. L’opposant John Steenhuisen en a profité pour présenter son programme en sept points pour « sauver l’Afrique du Sud ».

Devant une foule immense, John Steenhuisen a parlé des maux qui étouffent l’économie sud-africaine et qui ont provoqué une crise sociale. Il a également déclaré que son parti Alliance démocratique s’engage à réduire les taux de criminalité. Son ambition est de créer deux millions d’emplois, de mettre fin aux coupures intempestives de l’électricité qui paralysent le pays et de mettre en place un climat de cohésion sociale. Le plan détaillé de l’alliance Démocratiquei vise à apporter des solutions concrètes aux grands défis auxquels est confrontée l’Afrique du Sud.

John Steenhuisen a aussi mis l’accent sur la lutte contre la corruption. Il a appelé aux populations de voter pour le parti Alliance démocratique pour éradiquer la corruption qui a ruiné le parti au pouvoir depuis 30 ans.

Un message fort dans un lieu mythique qu’est les Unions buildings, siège du gouvernement de l’ANC (Congrès National Africain), parti au pouvoir depuis trois décennies.

C’est dans une ambiance festive avec le groupe “Les Confretis » que s’est terminée le meeting. Les leaders et alliés du parti démocratique ont rejoint John Steenhuisen sur la scène pour une photo de famille.

La date officielle des élections n’est pas encore annoncée mais l’alliance Démocratique est déterminée à faire entendre sa voix en ces périodes pré-électorales.

Continuer la lecture

A LA UNE

SÉNÉGAL – Manifestations pour exiger une nouvelle date pour la présidentielle

Publie

le

Au Sénégal, des centaines de personnes sont sorties ce samedi 15 février pour manifester dans les Deux voies de Liberté VI à Dakar la capitale. Ils réclament le respect du calendrier républicain et une nouvelle date pour la présidentielle qui devait se tenir le 25 février prochain. Suite au report de la date de l’élection par le Président Macky Sall, la plateforme Aar Sunu Élection (protégeons notre Élection) a appelé à une marche dite silencieuse.

De nombreux Sénégalais se sont déplacés pour répondre à l’appel du collectif Aar Sunu Élection qui regroupe des entités de la société civile et des Partis de l’opposition. Encadrés par la gendarmerie et la police, les manifestants l’ont débuté au rond-point de la SIPRES pour  terminer aux Deux voies de Liberté VI près du quartier populaire de Grand Yoff. La marche autorisée par les autorités sénégalaises, s’est déroulée dans le calme. Les manifestants sont venus de partout pour réclamer leur droit. Certains ont brandit des pancartes où est inscrit « Respecter le calendrier électoral » ; « Nous voulons des élections » entre autres réclamations. D’autres sont habillés en t-shirt floqué Aar Sunu Élection arborant des foulards aux couleurs nationales. Ils ont demandé la libération de leur leader Ousmane Sonko mais aussi de détenus politiques.

Les candidats dont le dossier de parrainage a été validé par  le conseil constitutionnel  notamment  Malick Gakou de Grand Parti, Aliou Mamadou Dia du PUR, Déthé Fall de PRP ou encore les membres de la coalition Diomaye Président  ont participé à la manifestation.

Dans une déclaration conjointe remise aux journalistes à l’issue de la manifestation, les organisateurs de Aar Sunu élection qui regroupe des organisations qui se réclament de la société civile, ont appelé au maintien de la mobilisation citoyenne pour le respect du calendrier électoral, tel défini dans la Constitution du Sénégal.  

Les organisateurs ont aussi magnifié la décision du conseil constitutionnel qui annule le report de l’élection présidentielle qu’il juge contraire à la Constitution et  qui recommande sa tenue dans les “meilleurs délais ’’. Elle a annulé en même temps le décret qui a permis à Macky Sall le 3 février dernier à travers son discours à la Nation, de pousser les élections au 15 décembre prochain. Ainsi, selon un communiqué de la présidence par son porte parole Yora Dia, le président de la République Macky Sall dit se conformer avec le conseil constitutionnel et s’engage à exécuter la décision de cette haute juridiction.

Pour rappel,  le vote pour le report de la présidentielle s’était déroulé sous la contrainte. Des députés de l’opposition avaient manifesté leur désaccord avant d’être expulsés de l’hémicycle par les forces de l’ordre et la Gendarmerie nationale. Suite à l’adoption de cette loi jugée anticonstitutionnelle par l’opposition et la société civile, des manifestations avaient éclaté sur tout le territoire. Des manifestations qui ont coûté la vie à trois individus. 

Continuer la lecture

A LA UNE

SÉNÉGAL – 100.000 Logements : Ismaila Madior Fall á Bambilor pour l’inauguration

Publie

le

Ce vendredi, le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, Ismaila Madior Fall, accompagné de la ministre Annette Ndiaye Seck, inaugurera la « Cité de la Diaspora » à Bambilor. Ce projet vise à prévenir la création de nouveaux bidonvilles et encourage la production massive de logements accessibles.

selon L’Observateur, l’objectif est de dynamiser et diversifier l’offre de logements pour les ménages à faibles revenus et/ou irréguliers, tout en facilitant l’accès au financement bancaire adapté. Avec une vision claire de renforcer l’écosystème de la construction, cette initiative témoigne de l’engagement du gouvernement Sénégalais envers sa diaspora.

Les 100 000 logements prévus dans ce projet ont été élaborés en partenariat avec le gouvernement Sénégalais et ses collaborateurs, cherchant à répondre aux besoins spécifiques et aux préoccupations en matière de logement des Sénégalais vivant à l’étranger.

Source : PressAfrik

Continuer la lecture

DERNIERS ARTICLES

FACEBOOK

PUB

NEWS +