Connect with us

RELIGION

SÉNÉGAL – Grande marche des mourides à Pikine

Publie

le

Comme à l’accoutumée à l’approche du Grand Magal de Touba, le collectif dénommé « Dello ndioukeul Serigne Touba » (rendre hommage à Serigne Touba) organise une grande marche pacifique en prélude du plus important des événements de la communauté mouride. Cette marche, autorisée par les autorités administratives locales, aura lieu le dimanche 19 septembre 2021 sous la présence des fidèles mourides de Pikine et des associations religieuses. Pour cette édition, la journée du samedi 18 septembre est dédiée aux écrits de Cheikh Ahmadou Bamba, plus connu au Sénégal sous le nom de « Xassaïdes ».

Le département de Pikine va vibrer au rythme de « jerejef Serigne Touba » (Merci Serigne Touba) ce dimanche 19 septembre avec la 7e édition de la grande marche organisée par le collectif Dello ndioukeul Serigne Touba. Près d’un millier de fidèles, tout de blanc vêtus et escortés par la Police, vont marcher du rond-point du tribunal de Pikine-Guediawaye à la Station Tally bou mak en passant par Bountou Pikine et le marché Zinc.

Le coordonnateur de l’évènement, Cheikh Ibrahima Fall Samb, communément appelé Lamp Samb, précise que « cette marche, exercice d’un droit garanti par la constitution, est une manière pour les disciples mourides de la localité de rendre un hommage au fondateur du mouridisme, Cheikh Ahmadou Bamba, dont la vie et l’oeuvre font la fierté de tout sénégalais et des musulmans du monde entier. » Il rappelle aussi que cette 7e édition est spéciale parce que le samedi soir est réservé aux écrits de Serigne Touba sous la présence de la plupart des associations religieuses (Dahiras) de la localité. « Cette année, on a jugé nécessaire, la veille de la marche pacifique, de vivifier la plus importante des œuvres de Cheikhoul Khadim, à savoir les Xassaides », affirme-t-il. Le même jour, des séances de récital du Coran seront organisées et des prières formulées pour la réussite de l’évènement sans oublier tous ceux qui ont été rappelés à Dieu cette année. La marche va débuter à 9h30 et prendra fin aux environs de 14h. « Nous invitons tous les musulmans, en particulier les fidèles mourides, à venir nous rejoindre pour qu’ensemble nous rendions un hommage digne de ce nom à Borom Touba », conclut-il.

À noter que le Magal de Touba qui marque le départ en exil de Cheikh Ahmadou Bamba, sera célébré le dimanche 26 septembre 2021 à Touba. Plus de cinq millions de fidèles sont attendus dans la cité religieuse.

Continuer la lecture
Cliquez ici pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RELIGION

SENEGAL – Plus de 5 millions de personnes ont pris part au Magal de Touba

Publie

le

Des études commanditées par le comité d’organisation du grand Magal de Touba renseignent que 5.875.536 personnes ont répondu présentes à l’appel de Cheikh Ahmadou Bamba ce lundi 4 septembre 2023. Le chiffre est la conclusion d’enquêtes menées par une équipe d’experts conduite par Moubarack Lô, économiste. En comparaison avec 2015, la différence est énorme même si , en son temps , 4 119 551 pèlerins étaient décomptés dans la cité religieuse.

Ahmadou Bamba est mort en 1927 à Diourbel. Mais son héritage est perpétué depuis lors par ses fils : Serigne Mouhamadou Moustapha Mbacké (1927-1945), El Hadj Falilou Mbacké (1945-1968), Serigne Abdoul Lahat Mbacké (1968-1989), Serigne Abdou Khadr Mbacké (1989-1990), Serigne Saliou Mbacké (1990-2007).

La disparition en 2007 de Serigne Saliou Mbacké a ouvert l’accession des petits-fils au Khalifat : Serigne Mouhamadou Bara Mbacké (2007-2010), Serigne Sidy Moctar Mbacké (2010-2018).

Serigne Mountakha Bassirou Mbacké est le Khalife général des mourides depuis 2018.

Le Magal, terme wolof voulant dire rendre hommage, célébrer, magnifier, est commémoré en souvenir de cet exil qui marque le début d’une somme d’épreuves supportées en conscience par le cheikh, suivant un pacte contracté avec son créateur.

Chaque année, des dizaines de milliers de pèlerins prennent d’assaut la ville de Touba pour se recueillir et prier à l’occasion du Magal, qui est également un moment de convivialité et d’hospitalité à travers les ‘’berndés’’, ces copieux repas servis aux pèlerins.

Continuer la lecture

RELIGION

NIGER – 7 morts dans des raids de bandits contre les mosquées

Publie

le

Des bandits ont tué sept fidèles qui priaient dans deux mosquées, dont le chef d’un groupe d’auto défense villageois, dans l’instable nord du Nigeria, a annoncé la police de l’Etat de Kaduna, 01 septembre 2023.

Vendredi en début de soirée dans le district d’Ikara, une dizaine de membres de gangs criminels sont arrivés à motos et ont ouvert le feu sur des fidèles de la communauté Saya-Saya qui priaient dans une mosquée, tuant six d’entre eux, a indiqué le porte-parole de la police de l’Etat, Mansir Hassan, dans un communiqué publié samedi.

Les assaillants ont ensuite attaqué une autre mosquée dans un village voisin, où ils ont tué une personne et blessé trois autres, avant de voler quatre motos et disparaître dans la brousse, a-t-il ajouté.

Selon Abdulrahman Yusuf, le chef de la communauté Say-Saya, le chef du groupe d’auto-défense du village fait partie des personnes tuées.

« Nous pensons qu’il était la cible principale de l’attaque et que les bandits l’ont suivi jusqu’à la mosquée », a ajouté M. Yusuf, qui fait partie des fidèles rescapés de l’attaque.

Kaduna est l’un des Etats du centre et du nord-ouest du Nigeria régulièrement ensanglantés des groupes de bandits qui attaquent les villages, tuent et kidnappent des habitants et incendient leurs maisons après les avoir pillées.

Les criminels visent régulièrement des mosquées et églises où ils enlèvent des fidèles pour obtenir de futures rançons ou pour venger leurs camarades tués ou arrêtés par des groupes d’autodéfense locaux qui les combattent.

Les autorités de Kaduna s’inquiètent d’un rapprochement croissant entre ces gangs et les groupes jihadistes qui combattent l’Etat depuis près de 15 ans pour le contrôle du nord-est.

Continuer la lecture

RELIGION

SÉNÉGAL – Mamadou Niang célèbre le Prophète Mouhamed PSL dans son nouveau single “Yoon Wi”

Publie

le

Mamadou Niang est un jeune et talentueux chanteur religieux qui est né et a grandi à Ndande Fall. Contrairement à ce que beaucoup de personnes pensent, il n’est pas issu d’une famille de chanteurs religieux.

Mamadou Niang est le fondateur du groupe “Géwou Naby”. Très jeune, le chanteur religieux a toujours été intéressé et inspiré par la vie et l’œuvre du Prophète Mouhamed Paix et Salut sur Lui. Dans son parcours, il a côtoyé de nombreux chanteurs religieux. La consécration fut sa rencontre avec la famille de Cheikh Mbaye Ndiaye Samb notamment Cheikh Sadibou Samb qui est un célèbre chanteur religieux de la communauté Khadre, avec qui, il a travaillé pendant de nombreuses années. Il a aussi beaucoup appris à ses côtés.

Le nouveau single de Mamadou Niang s’intitule “Yoon Wi”. Dans ce titre, le chanteur religieux y célèbre Prophète Mouhamed Paix et Salut sur Lui. Il y raconte avec une grande passion la vie et l’œuvre du Prophète. Le single a été réalisé dans le studio de l’ingénieur Bass Niane à Béne Barack. Dans ce single, le jeune chanteur religieux a été accompagné par son petit frère Moustapha Guèye avec qui il a formé le groupe “Guéwou Naby”.

Mamadou Niang

Par ailleurs Mamadou Niang remercie son petit frère Moustapha Guèye, Bass Niane, l’ingénieur de son et toutes les personnes qui de près ou de loin ont participé à la réalisation et à la réussite de sa nouvelle production. Il remercie également l’ensemble de ses collègues chanteurs religieux avec qui il entretient de bons rapports.

D’autres projets sont en cours. Après la sortie de ce single, Moustapha Niang compte réaliser le clip. Il souhaite par ailleurs, faire la promotion partout sur le territoire sénégalais. Un premier album est en gestation. Il a pour ambition d’aller à la rencontre de ses fans résidants en Europe pour présenter ce nouveau single qui magnifie le Prophète Mouhamed Paix et Salut sur Lui.

Mamadou Niang

Mamadou Niang se félicite de la place qu’occupe les chanteurs religieux dans la musique sénégalaise qui réussissent à monter de grands spectacles au niveau national. Des chanteurs désormais reconnus comme artistes et qui perçoivent leurs droits d’auteurs. Selon lui ses aînés dans le métier, les chanteurs religieux se sont battus pour permettre aux chansons religieuses d’avoir une place de choix dans la société et la conscience des Sénégalais.

Mamadou Niang a tenu à remercier son ami et petit-frère Moustapha avec qui il forme le groupe “Guéwou Naby”. Leur complicité amicale s’est manifestée à travers leur complicité artistique. C’est grâce au chanteur religieux Sadibou Samb que leur relation s’est installée. Ils ont travaillé pendant de nombreuses années et ont appris beaucoup appris à ses côtés.

Mamadou Niang
Continuer la lecture

DERNIERS ARTICLES

FACEBOOK

PUB

NEWS +