Home SÉNÉGAL SÉNÉGAL – Importante manifestation de l’opposition

SÉNÉGAL – Importante manifestation de l’opposition

0


Les élections législatives qui auront lieu le 31 juillet 2022 au Sénégal sont déjà l’objet de vives inquiétudes. À l’appel de la coalition de l’opposition Yewwi Askan Wi dirigée par Ousmane Sonko, maire de Ziguinchor et leader du parti Pastef Les Patriotes, une manifestation a eu lieu le mercredi 08 Juin à la place de la Nation à Dakar. 

La Place de la Nation était noire de monde. Des milliers de manifestants extrêmement révoltés, ont protesté contre l’invalidation de certains candidats  de la liste électorale de Yewwi Askan Wi, coalition de l’opposition menée par Ousmane Sonko. Ils ont scandé des slogans hostiles au pouvoir central de Dakar et l’ont mis en garde contre l’organisation d’élections « tronquées et peu crédibles » suite à cette invalidation. Selon certains manifestants, il s’agit d’un moyen utilisé par le président Macky Sall pour préparer le terrain à un éventuel troisième mandat. 

L’homme politique Ousmane Sonko s’est montré particulièrement déterminé à prendre part aux élections législatives malgré tout. ‘‘ Quand un ordre est illégal, il faut désobéir. Cette manifestation est un avertissement à Macky Sall. Nous lançons aujourd’hui notre pré-campagne. Notre seul ennemi, c’est Macky Sall. Si Yewwi Askan Wi ne participe pas aux élections, il n’y aura pas d’élections », a-t-il prévenu.

À voir aussi  SÉNÉGAL - Un décret présidentiel pour la suppression des voitures de fonction

Même son de cloche chez Barthélémy Dias, maire de Dakar et membre de la coalition Yewwi Askan Wi, très remonté contre le rejet de leur liste.   »Qu’il pleuve ou qu’il neige, la liste nationale prendra bien part aux élections législatives… Moi Barthélémy Dias, je n’irai jamais en campagne sans la liste nationale. C’est une absurdité orchestrée par le ministre de l’Intérieur  », a-t-il martelé devant les manifestants qui ont répondu massivement à l’appel. 

De nombreux observateurs de la scène politique sénégalaise ont condamné cette invalidation qu’ils jugent conflictogène et anti-démocratique. 

       

Laisser un commentaire