Home RELIGION SÉNÉGAL – Le Grand Magal de Touba : une fête commémorative

SÉNÉGAL – Le Grand Magal de Touba : une fête commémorative

0
@Capture image : Wikipédia

Ce jeudi 15 septembre 2022 est un grand jour pour la communauté mouride du Sénégal. Ils rendent hommage à l’un des Cheick les plus vénérés de la terre : Cheick Amadou Bamba. La communauté mouride a célébré le Grand Magal de Touba, au Sénégal. Nombreux sont les « talibés mourides » qui ont tenu à être présents à cette cérémonie qui s’est déroulée à Touba, à près de 200 kilomètres de la ville de Dakar.

C’est l’un des évènements qui attirent le plus les sénégalais et d’autres personnes appartenant à la communauté mouride à travers le monde. Le Grand Magal de Touba est un évènement incontournable pour la plupart des sénégalais ; il est d’une importance telle  qu’il est déclaré jour férié au Sénégal. Écoles et administrations ont fermé leurs portes. Le Magal de Touba est la commémoration du souvenir du départ en exil de Cheikh Ahmadou Bamba, fondateur de la confrérie des Mourides (Al mouridiyyah), en exil au Gabon. Cette fête religieuse marque surtout la date de la naissance de la confrérie mouride. 

“Magal” est un terme wolof qui signifie « rendre hommage, célébrer, magnifier ». Et Touba, c’est la ville où le Cheikh s’est établi. La ville de Touba est confortée dans son statut de lieu phare et de lieu de culte où se confrontent histoire et légende, commémorations et chants religieux, recueillement et folklore. Le Magal n’était pas au départ une fête. Chacun dans sa maison immolait un bélier ou un taureau en hommage au Cheick. Peu à peu, cette commémoration a pris de la dimension pour s’incruster et changer considérablement le mode vie des sénégalais. Les premières idées de faire le pèlerinage à Touba est venu du Cheikh Mouhamadou Fadilou Mbacké. C’est lui qui a initié la célébration du Grand Magal de Touba telle que nous le connaissons aujourd’hui. Il demande aux talibés de se rendre à Touba tous les 14 ou 15 du mois de septembre. 

À voir aussi  SENEGAL : Un seul début de ramadan pour tout le monde.

Qui était le cheikh Ahmadou Bamba ?

Né en 1855, Cheikh Ahmadou Bamba vient d’une lignée de marabouts. Il crée sa propre voie soufi. Son arrière-grand-père fonde aux alentours de l’année 1886 la ville de M’Backé. De son vrai nom Ahmed Ben Mohamed Ben Abib Allah, Cheikh Amadou Bamba fonde sa propre ville (Touba) et sa propre communauté religieuse : le mouridisme. Le mouridisme vient de l’arabe « Al Mourid, ce qui signifie « aspirant ». Lorsque les prérogatives du khalife général des Mourides glissent dans le politique, il devient « Serigne Touba ». En Afrique de l’ouest, il n’est pas rare de voir son portrait plaqué dans le dos de certains minicars. Cheick Amadou Bamba meurt le 19 juillet 1927 à Ndiareme à Diourbel. Son corps est envoyé à Touba pour y être enterré. Il repose désormais à Touba à l’intérieur de la mosquée de Touba. Il reste l’une des figures de proue du soufisme de la région du Sénégal en qualité de fondateur de la confrérie des Mourides. 

Grâce au Cheikh, Touba concentre des activités économiques importantes. La ville de Touba est devenue un haut lieu de pèlerinage musulman. Les fils et petits-enfants du Cheikh s’y sont établis. 

       

Laisser un commentaire