Home AGRICULTURE SÉNÉGAL : Signature d’un nouveau protocole de pêche de 5 ans avec...

SÉNÉGAL : Signature d’un nouveau protocole de pêche de 5 ans avec l’Union européenne

0

Le Parlement européen a approuvé le 18 novembre 2020 un nouveau protocole d’accord de pêche entre l’Union Européenne et le Sénégal. Les négociations avaient débuté le 19 juillet 2019. Cet accord prévoit des possibilités de pêche des chalutiers internationaux européens de 28 thoniers senneurs congélateurs, 10 canneurs pour le thon, 5 palangriers pour le thon, 2 chalutiers pour le merlu sur une période de 5 ans.

Cette signature intervient dans une situation de tension au niveau sociale. presque 500 personnes ont trouvé la mort en voulant se rendre en Europe le 24 octobre 2020. La majeure partie des volontaires qui partent pour cette émigration clandestine, appartiennent à la famille des pêcheurs, des pêcheurs sénégalais qui par faute de ne plus pouvoir pêcher dans les zones poissonneuses et pouvoir vivre de leur métier, prennent les pirogues pour un voyage dangereux et incertains.

A la signature de ce protocole de pêche pour les pays de l’Union européens, les représentants des organisations de pêche artisanale sénégalais ont manifesté leurs inquiétudes face aux difficultés du secteur. A travers un document intitulé «Préoccupations et attentes des professionnels de la pêche artisanale et de la société civile du Sénégal», exigent une transparence concernant l’accès des flottes étrangères aix eaux sénégalaise et par rapport à l’appui sectoriel dont le montant est de 585 millions de FCFA par an. Ils demandent une réglementation du secteur, une revalorisation de leur métier, une meilleure répartition des eaux mais également, leur donner les moyens de pouvoir accéder aux ressources halieutiques nationales en priorité. Leur revendication via ce document, inclut les termes d’accès aux ressources avec le non accès aux petits pélagiques, l’accès au merlu, ainsi que le développement d’une pêche artisanale au thon.

À voir aussi  LES ANTILLES : Aurélie Alama, Celle qui rêve que les femmes libèrent leur potentiel.

Le dernier protocole entre le Sénégal et l’Union européenne a expiré depuis huit ans.  Cet nouvel accord autorise plus de 40 bateaux battant pavillons européens à pêcher 10 000 tonnes de poissons par an. Une contrepartie d’un montant 9 milliards 912 millions 500 mille francs CFA sera versé par l’EU sur cinq ans. Une enveloppe financière qui sera répartie entre le droit d’accès aux eaux sénégalaises et les redevances dues par les armateurs du titre des autorisations de pêche. 

       

Laisser un commentaire