Home AFRIQUE DE L’OUEST CÔTE D’IVOIRE : Guillaume Soro attaque le président  Alassane Ouattara.

CÔTE D’IVOIRE : Guillaume Soro attaque le président  Alassane Ouattara.

0

A la suite de l’annonce du Président Alassane Dramane Ouattara de ne pas se présenter à l’élection présidentielle pour une troisième fois, l’ex-président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, Guillaume Soro, a réagi sur son compte Facebook ce samedi 7 mars 2020. Il considère que l’actuel président envisage de choisir son successeur.

Guillaume Soro ne voit rien d’extraordinaire qui mérite d’être souligné dans la décision du président Alassane D. Ouattara de ne pas chercher à briguer un troisième mandat. Pour lui, il n’a fait que respecter la constitution ivoirienne. En revanche, il trouve que ce dernier dissimule sa volonté de la changer de façon unilatérale pour céder le pouvoir à l’un de ses hommes. Voici les propos tenus sur sa page Facebook.

«Renoncer à violer la Constitution, excusez du peu, est la moindre des choses. Cela n’en rend pas moins condamnable le dessein présidentiel, totalement assumé, de transférer le pouvoir à un successeur choisi.» Il poursuit en disant : «Appelons-les choses par leur nom : c’est le scénario d’une véritable forfaiture qui se met en place. Le pouvoir appartient au peuple, c’est indéniable. Ce n’est ni un héritage, ni un legs. Il ne se transfère pas. C’est au seul peuple de Côte d’Ivoire d’élire le président de la République. C’est son droit inaliénable. Le schéma qui se présente à nous est celui d’un projet de dévolution successorale du pouvoir suprême, par le biais d’une manœuvre constitutionnelle.»

Sélectionné pour vous :  SENEGAL : Le chanteur engagé Didier Awadi ecrit pour une troisième fois.

Guillaume Soro qui envisage toujours de se présenter à la prochaine élection présidentielle en Côte d’Ivoire prévue au mois d’octobre 2020, est à Paris depuis le 23 décembre 2019. Il est sous le coup d’un mandat d’arrêt international lancé par les autorités judiciaires.